Le sucre, ami ou ennemi ?

Selon l’OMS, pour lutter contre l’obésité et éviter le diabète de type 2, les carries et tous les autres désagréments liés au sucre, il faudrait limiter sa consommation de sucre à 25g par jour. Possible ?

Des journalistes ont tenté l’expérience « 1 an sans sucre », des tendances apparaissent comme « I quit sugar »… oui mais en pratique ?

Maïa Baudelaire, Nutritionniste, Coach Minceur experte en Comportement alimentaire et fondatrice de la Méthode maiabaudelaire.com vous donne ses conseils pour réduire vote consommation de sucre brut en vous donnant des alternatives, et ses astuces pour éviter les sucres cachés.

 

Ce sont en effet les sucres cachés qui sont le plus néfaste pour la santé, c’est-à-dire celui contenu dans les plats tout préparés, les pâtisseries, mais aussi les pains industriels en sachet (pain de mie…), le ketchup, certaines conserves, etc…

 

Conseil n°1

Lisez les étiquettes ! Si la liste des ingrédients commence par « sucre » ou si dans le tableau des valeurs nutritionnelles vous voyez une teneur en glucides supérieure à 5g pour 100g, passez votre chemin ! Et trouvez l’équivalent du produit en moins sucré ou carrément faites-le maison !

 

Conseil n°2

Le sucre contenu dans les fruits et les légumes n’est pas concerné car il est assimilé par votre corps avec de l’eau, des fibres etc… Donc si vous voulez sucrer votre yaourt, préférez un fruit coupé en morceaux plutôt qu’une cuillère de sucre en poudre !

 

Conseil n°3

Le sucre est addictif, plus vous mangez sucré plus vous avez envie de manger sucré, tout comme le sel ! Pendant 2-3 jours essayez donc de diminuer voire de supprimer le sucre de votre alimentation, vous verrez le 4e jour votre café sucré du matin vous semblera trop sucré  !

 

Conseil n°4

Une alternative proposée par la grande distribution est les édulcorants, comme l’aspartame, le fructose… Attention car ces édulcorants à fort pouvoir sucrant sont chimiques, et dérèglent vos sensations et le message envoyé au cerveau. Evitez-les donc le plus possible au risque de compenser ensuite avec d’autres aliments.

 

Conseil n°5

Passez vous de dessert de temps en temps ! Finir son repas sur « une note sucrée » est une habitude très française, dans la plupart des pays les pâtisseries ou autres douceurs sont réservées pour les grandes occasions. Optez pour une entrée et un plat, et terminez par un thé voire un carré de chocolat noir pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer !


Je m'abonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *