Les 6 pièges qui vous font manger plus

1# Vous sautez le petit-déjeuner

Sauter le petit-déjeuner peut sembler une bonne façon de limiter les calories, mais les études prouvent que ceux qui sautent le petit-déjeuner mangent plus de calories totales que ceux qui en prennent un. Pourquoi ?

Parce que quand vous sautez le petit-déjeuner vous arrivez affamé au déjeuner et donc vous mangez plus que la normale et ne pouvez pas faire les choix sains (comme quand vous faites vos courses le ventre vide !). En plus, votre métabolisme ralentit car le corps ne reçoit pas de nourriture et ne dépense pas d’énergie pour la digérer.

Mon conseil : Préparez-vous un petit-déjeuner sain pour booster votre métabolisme moins manger le reste de la journée.

 

 

2# Vous ne buvez pas assez

Rester hydraté est l’une des meilleures façons de gérer votre appétit et votre alimentation. Si vous ne buvez pas régulièrement, vous êtes sans doute légèrement déshydraté. Et si vous êtes occupé, vous pouvez confondre les signaux de déshydratation et de faim, ce qui vous amène tout droit au frigo ou au placard à gâteaux, au lieu de ce dont a vraiment besoin votre corps: un grand verre d’eau !

Mon conseil pour rester hydratée : emportez une bouteille avec vous, posez-la sur votre bureau pour qu’elle soit visible et que vous pensiez à boire. Vous pouvez aussi mettre des rappels réguliers sur votre téléphone !

 

 

3# Vous vous ennuyez

Nous sommes tellement habitués à être multi-tâches que lorsque nous n’avons rien à faire, on s’ennuie. Et pour combler cet ennui, on a tendance à se diriger vers le frigo, même si l’on n’a pas faim ! Quand nous n’avons rien de stimulant à penser ou à faire, notre esprit commence à chercher quelque chose. Pour peu qu’il reste une part de gâteau ou de pizza dans la cuisine, votre esprit va bloquer inconsciemment dessus – c’est bien connu, la nature a horreur du vide !

Mon conseil : pour éviter cela, trouvez des activités pour occuper votre esprit et vos mains telles que la lecture, le tricot ; la méditation, jouer d’un instrument, faire des mots croisés, ou encore des activités telles que le vélo, la marche, du bénévolat… pour vous détendre sans pour autant « ne rien faire ».

 

 

4# Vous gérez vos émotions en mangeant

Certaines personnes mangent quand ils sont tristes, d’autres mangent quand ils sont heureux. En période de stress, certains se jettent sur le chocolat, d’autres ont l’estomac complètement noué et ne peuvent rien avaler. Chaque personne a une relation émotionnelle unique avec la nourriture. Le problème se produit lorsque nous nous tournons vers la nourriture pour noyer notre tristesse, oublier le stress, plutôt que de se confronter à l’émotion elle-même. Manger ses émotions peut faire se sentir bien sur le moment, mais ça ne résout pas le problème réel et peut faire capoter vos efforts.

Mon conseil : la première étape pour résoudre l’alimentation émotionnelle est de prendre conscience des sentiments qui vous poussent à manger. Si le stress est votre déclencheur, trouvez une activité sportive, méditez, ou écrivez un journal. Si c’est la tristesse ou la solitude qui vous fait manger, retrouvez-vous entre amis ou appelez un proche. Si au contraire le bonheur ou l’excitation vous font oublier votre alimentation saine, tenez un journal alimentaire pour vous aider à garder le contrôle tout en vous faisant plaisir.

 

 

5# Vos hormones vous jouent des tours

Les deux principales hormones qui régulent la faim et l’appétit sont la ghréline et la leptine. La ghréline provoque la faim alors que la leptine supprime l’appétit. Dans des conditions normales, la uantité de ghréline augmente après plusieurs heures sans manger, et la faim apparaît. La leptine quant à elle augmente après que vous ayez mangé, vous vous sentez rassasiée. Les mauvaises habitudes alimentaires et le manque de sommeil peuvent déséquilibrer ses quantités vous amenant à avoir plus faim que la normale et peu de satiété après avoir mangé. Une autre hormone qui déclenche l’alimentation est le cortisol, une hormone surrénale qui est libérée lors de brèves périodes de stress. Lorsque le stress devient chronique, le niveau de cortisol augmente et la faim avec, en plus de diminuer l’efficacité de l’insuline, entraînant le stockage des graisses.

Mon conseil : la meilleure façon de maintenir l’équilibre hormonal est de dormir suffisamment, de manger des glucides complexes (riz et pain complets, pâtes semi-complètes), des protéines maigres (poulet, poisson, œufs), et d’éviter les sucres et les repas riches en matières grasses.

 

 

6# Vous manquez de sommeil

Si vous ne dormez pas au moins sept à huit heures par nuit, vous êtes probablement en manque de sommeil. Comme je vous l’explique plus haut, le manque de sommeil perturbe réellement les hormones qui régulent l’appétit le jour suivant, en augmentant celle qui provoque la faim et en diminuant celle qui supprime l’appétit. Vous mangez alors davantage, ce qui peut ruiner tous vos efforts.


panneau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *