Courir en hiver ? Yes you can do it !

Aïe aïe aïe avec le changement d’heure vos journées ressemblent plus à une nuit continue qu’à une vraie journée ! Sans parler de la motivation à trouver quand il s’agit d’aller se bouger les fesses… Vous aviez votre petite routine footing, et là, dur de continuer.

Maïa Baudelaire, Nutritionniste experte en Comportement alimentaire, et Fondatrice de sa propre Méthode de Coaching Minceur remboursé par les Mutuelles, vous donne ses meilleures astuces pour rester la pro du running et même améliorer vos performances pour être au top dès le Printemps !


Avant tout, gardez la motivation

Tout comme vous qui resterez bien blottie au fond de votre canapé un bon thé à la main, votre motivation a elle aussi besoin de se faire chouchouter. Donc prenez-en soin, car c’est elle qui va devenir votre meilleure amie pour affronter le froid dans vos baskets.

LA question à vous poser : qu’est-ce qui me booste pour aller courir ? Une playlist du tonnerre où les morceaux s’enchaînent aussi vite que les kilomètres ? Une amie tenace qui elle brave tous les caprices de la météo (en gros warrior-girl-que-rien-n-arrête) ?

Vous pouvez aussi rejoindre un groupe de runners, il suffit de demander à votre ami Google autour de vous !

 

Sortez THE tenue

Tout comme quand vous sortez en soirée vous vous mettez sur votre 31 et ne négligez aucun détail. Même si le but est différent avec le running (car oui vous allez transpirer et le potentiel glamour ne sera pas le même), offrez-vous une tenue dans laquelle vous vous sentez bien, qui soit jolie, colorée… bref que vous ayez autant envie de porter que votre petite robe noire 😉

En cas de froid extrême, multipliez les couches fines qui vous tiendront plus chaud qu’un seul tissu épais. Ajoutez les gants en soie, le bandeau et le tour de cou polaire. Et surtout pensez à choisir de bonnes baskets étanches car le risque de pluie est plus élevé que l’été !

 

Echauffez-vous plus longtemps !

Avec le froid vos muscles sont plus contractés que d’habitude. N’hésitez pas ajouter 5 min à votre échauffement et à le faire correctement pour éviter les blessures. Idem, étirez-vous suffisamment après votre run et buvez beaucoup d’eau ! Ce n’est pas parce qu’il fait froid que l’on a moins besoin de boire, au contraire !

 

Adaptez votre parcours pour être toujours dans la lumière

A moins que vous courriez pendant votre pause déj’ ou en salle de sport, il fera nuit. Donc armez-vous d’une lampe frontale ou qui s’attache sur le bras, d’une tenue à bandes réfléchissantes.

Courrez dans des endroits dégagés et sécurisés, où vous avez de la place. Laissez de côté la forêt pendant l’hiver et optez pour les trottoirs larges des rues éclairées !

 

Maintenez ou augmentez légèrement vos objectifs

Le plus important pendant l’hiver est de maintenir votre niveau plus que d’atteindre des records. Les conditions hivernales sont plus agressives pour le corps, donc vous pouvez tout à fait vous ménager !

Mais garder quand même un rythme régulier, vous verrez la différence au retour des beaux jours et serez agréablement surprise.. !

 

Ménagez-vous

Le risque de petits bobos est un peu plus élevé l’hiver, n’allez pas vous fouler une cheville en glissant sur une plaque de verglas ou vous faire un claquage parce que vos muscles se fatiguent plus vite.

Si vous sentez que vous avez atteint vos limites, décalez votre entraînement d’une journée voire de quelques jours !

 

A vous maintenant et bon run !


panneau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *