Le sel

Depuis quelques années le sel s’est retrouvé au cœur des polémiques de Santé publique. Accusé d’augmenter les risques de certaines maladies, les autorités vous recommandent fortement de diminuer votre consommation quotidienne.

Maïa Baudelaire, Nutritionniste et Coach Minceur experte en Comportement alimentaire vous propose quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair. Alors, faut il bannir la salière de la table ?

Le questions/réponses du sel alimentaire :

Jusqu’où réduire le sel ?

Selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), en France, la consommation quotidienne moyenne de sel est de 10g par jour pour les hommes et 8g par jour pour les femmes. Tandis que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande une consommation maximale de 5g par jour, soit l’équivalent d’une cuillère à café.

Quelle différence y a t-il entre sel visible et sel caché ?

Le sel visible est celui que vous ajoutez vous-même, dans votre assiette ou lorsque que vous cuisinez. Il ne représente que 10 à 20% de votre consommation totale. Le reste provient du sel dit « caché ». C’est le sel qui est naturellement présent dans vos aliments ou ajouté lors de leur fabrication.

Que m’apporte le sel ?

Trop de sel est mauvais pour vous mais n‘essayez pas de le chasser totalement de votre alimentation. Premièrement par ce c’est quasiment mission impossible. Mais surtout par ce que le sodium contenu dans le sel est indispensable à votre santé, pour vos muscles, vos reins et votre cœur par exemple. Pour assurer son bon fonctionnement votre corps a besoin de 4g de sel par jour.

Pourquoi limiter ma consommation de sel ?

Toute la communauté scientifique s’accorde à dire qu’une surconsommation de sel pourrait avoir des effets néfastes sur votre santé. Elle augmente votre pression artérielle et peut favoriser la rétention d’eau.

Quels aliments dois-je éviter ?

Les principales sources de sel sont les plats tout préparés, le pain, certains fromages (pâte dure), les charcuteries et certaines eaux gazeuses comme la BADOIT. Mais rien ne vous interdit de terminer votre repas sur une tranche de pain avec un bon fromage mais n’abusez pas des quantités.

Le sel peut-il prévenir les crampes ?

Quand vous faites du sport, le meilleur moyen de prévenir les crampes est de vous hydrater régulièrement avec des eaux riches en minéraux. Choisissez des eaux de sources ou des eaux minérales.

Les conseils de Maïa Baudelaire pour réduire votre consommation de sel au quotidien

  • Laissez la salière en cuisine. Commencez toujours par goûter vos plats avant d’ajouter du sel.
  • Usez de nouveaux ingrédients pour donner du goût à vos plats . Amusez vous avec des mélanges d’aromates, d’épices ou d’herbes de Provence.
  • Les apéritifs entre amis : Pourquoi ne pas leur proposer des mélanges de crudités ? Des tomates cocktail, des bâtonnets de carottes et concombres à tremper dans une sauce au yaourt colorée au curry ? C’est bon c’est frais et moins salé que vos chips habituelles.
  • Regarder les étiquettes et comparer les teneurs en sel des produits pour choisir
    les moins salés. Sel, sodium ou chlorure de sodium ; 3 termes pour vous dire
    la même chose. Ce qu’il faut retenir : 1g de sodium = 2,5g de sel.
  • Au restaurant, commandez plutôt du Perrier ou de la Salvetat qui sont
    naturellement pauvres en sel, ou tout simplement une carafe d’eau.

 

Retrouvez notre recette minceur de Chou-fleur au Safran et aux Olives


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *