Végétarisme & Complémentation nutritionnelle

Les protéines font parties des macronutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Elles sont présentent dans toutes les cellules, elles constituent nos gênes, nos muscles et interviennent dans de nombreux systèmes comme le système nerveux, immunitaire, et hormonal. Indispensables à la vie il est donc nécessaire d’en consommer.

On les trouvent principalement dans les produits animaux, mais pas seulement. Exclure les produits animaux de son alimentation comme le font les végétariens et les végétaliens n’est pas dangereux pour la santé à condition de bien les remplacer. Comment faire ?

Rassurez vous, bon nombre d’aliments contiennent des protéines, dont les céréales, les légumineuses et les graines! Cependant, il faut savoir que la plupart de ces protéines végétales ne sont pas complètes et présentent ce qu’on appelle un facteur limitant.

UN FACTEUR LIMITANT ?

Les protéines sont synthétisées à partir d’acides aminés. Une vingtaine d’acides aminés participent à la synthèse protéique, dont 8 sont essentiels; c’est à dire qu’ils doivent être apportés par l’alimentation car notre organisme n’est pas capable de les fabriquer seul.

Lorsqu’un acide aminé est manquant ou en quantité insuffisante, on parle de facteur limitant car ceci aura pour effet de limiter la fabrication des protéines.  On peut visualiser ça comme un bracelet. Une protéine est un bracelet complet, fabriqué avec un ensemble d’éléments : du fil, des perles et une attache. S’il nous manque un de ces éléments, le bracelet ne peut être complet et ne peut pas être utilisé. C’est exactement le même système pour les protéines. S’il y a un facteur limitant la protéine ne peut être complète et ne peut donc pas être utilisée par l’organisme.

PROTÉINES VÉGÉTALES ET FACTEURS LIMITANTS

Vous avez peut-être entendu dire que les protéines végétales sont de moins bonne qualité que les protéines animales, et bien c’est parce que la plupart de ces protéines végétales présentent des facteurs limitants, à la différence des protéines animales.

Grâce à la complémentation nutritionnelle, il est possible d’améliorer la qualité des protéines végétales.

LA COMPLÉMENTATION NUTRITIONELLE, QU’EST CE QUE C’EST ?

La nature étant bien faite, en associant certaines protéines végétales au sein d’un même repas il est possible d’améliorer leur qualité et de bénéficier de tous les acides aminés dont nous avons besoin.

Par exemple, les légumes secs sont riches en lysine mais pauvres en méthionine et à l’inverse les céréales sont pauvres en lysine et riches en méthionine. Ainsi en associant légumes secs et céréales, nous pouvons parfaitement combler nos besoins en protéines, sans pour autant avoir à consommer de la viande !

Alors si vous êtes ou souhaitez passer à un régime végétal, pensez à associer des légumes secs avec des céréales, et vous remplacerez ainsi votre fameux steak, filet de poison ou vos œufs sans être carencé.

 

Si vous souhaitez profiter des conseils de nos Nutritionnistes diplômés d’Etat et bien démarrer votre transition alimentaire ou encore avoir de nouvelles idées de plats, vous pouvez adhérer au Programme Végétarien.

Angélique, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *