Les féculents, mes alliés minceur !

Quoi ? Les féculents nos alliés minceur ? Vraiment ? « Non mais attendez les féculents ça fait grossir ! Pour garder la ligne je dis adieu au pain, aux pommes de terres, aux pâtes, au riz et aux légumineuses ! » Et bien non, détrompez vous. Au contraire, supprimer cette famille d’aliments c’est la meilleure façon de grossir. Ce sont des atouts minceur redoutables ! Vous n’y comprenez plus rien ? On comprend et on vous explique pourquoi.

FÉCULENTS, ÉNERGIE ET CALORIES

Quand on fait un régime, on a tendance à penser que les féculents sont synonymes de prise de poids, à tort ! Les féculents font partis de la famille des glucides, et plus particulièrement des glucides dits « lents » ou complexes. Ils sont la plus grande famille d’aliments et sont la principale source d’énergie de notre organisme. Ils doivent représenter entre 45 et 55 % de nos apports alimentaires quotidiens ! C’est réellement le carburant de l’organisme.

Parlons chiffres : 1g de glucides et 1g de protéines apporte tous deux 4 kcal alors qu’ 1g de lipides (matières grasses) apporte 9 kcal. Raison de plus pour ne pas les bouder, mais ce n’est pas pour autant une raison de tourner le dos aux matières grasses !

Autrement dit, cela donne entre 300 et 400 kcal pour 100 grammes de pâtes, riz, ou de semoule crus, or nous les consommons cuits. La cuisson va permettre aux féculents de se gorger d’eau et diviser la charge calorique par 2 voir 3. Par conséquent 100g de riz cru apporte environ 350 kcal alors que la version cuite seulement 130 kcal ! Tout comme les lentilles cuites ou les patates cuites, qui apportent moins de 100 kcal. Rien d’extravagant quand on sait que l’on doit consommer entre 1800 et 2200 kcal par jour.

REMÈDE ANTI GRIGNOTAGES & ANTI FATIGUE

En effet, perdre du poids ne doit pas rimer avec fatigue et fringales. Si vous êtes sujets à des coups de mous en journée, des baisses de moral et une fatigue physique c’est que vous ne mangez pas suffisamment et surtout pas assez de féculents ! Grâce aux glucides complexes et aux fibres qu’ils contiennent, les féculents permettent d’éviter les coups de mous, les fringales et les grignotages entre les repas. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’ils sont la principale source d’énergie de l’organisme et parce qu’ils participent largement à la satiété. Si vous les supprimez ou n’en mangez pas suffisamment, votre corps fonctionne au ralenti et se fatigue plus rapidement. Leur assimilation est progressive et l’énergie est donc libérée dans l’organisme sur plusieurs heures. Leur effet satiétogène dépendra de leur qualité : plus le féculent est raffiné moins il contient de fibres et moins la satiété sera durable, d’où l’intérêt de privilégier les féculents complets. Par ailleurs plus l’aliment est riche en fibres, plus il permettra de réguler le transit et nourrira la flore intestinale. Les féculents complets participent ainsi à la prévention de certaines maladies, comme le diabète, ou le cancer du colon. Les féculents sont aussi sources de vitamines du groupe B et de sels minéraux comme le magnésium, phosphore, calcium, fer, cuivre, zinc …

RÉINTRODUCTION ET PRISE DE POIDS

Sachant qu’ils doivent représenter environ 50% de notre alimentation supprimer les féculents revient à réduire de façon drastique la charge calorique de la journée. Ceci provoque un « choc » pour l’organisme qui va chercher à travailler d’une autre façon pour consommer moins d’énergie et donc utiliser moins de calories pour faire le même travail. Le corps va puiser de l’énergie où il peut et notamment dans les muscles. C’est ce qu’on appel diminuer le métabolisme de base. Or quand le métabolisme de base est diminué et que l’on reprend nos habitudes alimentaires le corps n’est plus habitué à avoir autant d’énergie, il va donc le stocker, et voici de nouveau les quelques kilos en trop.

CONCLUSION

Supprimer les féculents force le corps à fonctionner d’une nouvelle façon qui ne lui est pas optimale. Ceci induit fatigue, fringales, baisse de moral, rien qui ne vous aide à tenir dans une période de perte de poids. La clé d’une perte de poids réussie c’est d’apporter régulièrement de l’énergie en apportant des féculents de qualité à chaque repas et en quantité suffisante. Ils sont déclinables à l’infini, soupes, salades, gratins, en dessert etc … Alors à vos fourneaux !

Angélique, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *