Et si mon microbiote dictait mon poids ?

Des milliards de bactéries logent dans nos intestins et constituent ce qu’on appel le microbiote ou la flore intestinale. Elles représentent tout de même un à deux kilos du poids d’un individu !

De récentes études ont bouleversées notre regard sur de nombreux problèmes de santé (allergies, diabète…) et en particulier celui de l’obésité. En effet il s’avérerait que ces bactéries aient un rôle bien plus important que ce que l’on imaginait.

CHACUN SON MICROBIOTE !

Chaque individu possède sa propre combinaison de bactéries, un microbiote intestinal personnel et unique qui le défini. Si le microbiote est aussi personnalisé c’est parce que ces bactéries se nourrissent de ce que nous mangeons. Elles consomment principalement les fibres contenues dans les aliments, aussi appelées prébiotiques. Par conséquent notre microbiote est évolutif.

MAIS QUE FONT ‘ELLES ?

Elles participent à la digestion, en se nourrissant des fibres elles forment des acides gras et des substances chimiques que l’on découvre de jour en jour. Ces substances chimiques ont des effets au niveau du cerveau, du foie, du pancréas, des muscles etc… Il y a donc un effet sur la totalité de l’organisme.

Beaucoup de chercheurs tentent de déceler le rôle de chacune de ses bactéries car des études préalables ont permis d’observer que des personnes atteintes de la même maladie avaient des profils de microbiote similaires, en particulier chez les personnes obèses.

MICROBIOTE ET OBÉSITÉ :

Des études de transplantation de microbiote sur des souris ont permis de provoquer ou de réduire l’obésité sur certains sujets. Ceci ouvre l’hypothèse que certaines bactéries ou substances chimiques produites par les bactéries seraient responsables de l’obésité. Ce serait le cas d’une molécule appelée le triméthylamine oxyde (TMAO) qui serait davantage présente chez les sujets atteints de diabéte de type 2 et d’obésité.

Aujourd’hui nous ne sommes pas capable d’assurer que ce mécanisme se passe chez l’homme car le microbiote n’est pas le même. Puis un problème se pose, étant donné que le microbiote joue un rôle sur la totalité de l’organisme, modifier le microbiote d’un individu induirait un impact sur le fonctionnement global du corps. Alors quelles conséquences ?

CONCLUSION :

On est bien loin d’un médicament miracle à base de bactéries présélectionnées , mais l’idée de moduler la composition et/ou l’activité du microbiote intestinal par des apports nutritionnels adéquats apparaît comme une voie complémentaire dans la prise en charge des sujets obèses.

 

Angélique, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *