Et si ce que vous mangiez au quotidien influençait la santé de votre futur bébé ?

Cela fait longtemps que les femmes enceintes savent que dès lors que le petit trait rose est apparu sur le fameux Test, les bouteilles d’alcool sont rangées au placard et les cigarettes restent chez le tabagiste.

Mais il semblerait désormais que l’alimentation de Maman mais aussi de Papa ait son petit rôle à jouer, et pas que pour 9 mois !

L’alimentation et le Mode de vie de Maman influencent Bébé

Si vous êtes Maman, ou Future Maman, vous avez probablement déjà entendu que les envies et pulsions alimentaires improbables font parties intégrantes de la grossesse : une envie de Chips à 1h du matin quand bébé bouge trop, le Pain au Chocolat indispensable du matin, ou encore les fameuses Fraises à la Chantilly ? C’est vrai, Bébé doit grandir, mais il est tout de même indispensable de faire attention à ce que vous mangez…et pas que pendant la grossesse !

Dernièrement, des scientifiques ont en effet mis en évidence le fait que les habitudes alimentaires de la future Maman ont un impact sur la santé de Bébé, même des semaines, voire des mois avant la conception. Etonnant ? Pas tant que ça ! Si l’on y pense, une future Maman malnutrie et/ou carencée, aura peu de chance de faire naître un bébé en bonne santé.

Il semblerait que l’alimentation et le mode de vie, et notamment les excès de sucre, de caféine, de gras, aient un impact direct sur la qualité de l’ovule, avant fécondation, mais aussi sur le développement de l’embryon. Autrement dit, une femme en désir futur de procréer doit déjà avoir instauré, idéalement depuis son adolescence, une vie saine, et un certain équilibre alimentaire et physique (évitez surpoids, mais aussi maigreur !), pour limiter les risques de maladies métaboliques (diabète, obésité…), problèmes cardiovasculaires, immunitaires, neurologiques… chez son bébé.

Dans l’idéal, elle doit par la suite continuer à subvenir de la façon la plus saine possible à ses besoins pendant la grossesse, et après la grossesse, notamment si elle allaite, car la période péri-natale est tout aussi importante que la période pré-conceptuelle dans le développement et le devenir de l’enfant.

Papa est aussi concerné !

Et oui Mesdames ! Vous pouvez aller rapidement fermer le placard à gâteaux au nez de votre chéri, lui aussi a son petit rôle à jouer!

En effet, une étude a montré que l’obésité paternelle entraînerait une dégradation de la qualité des spermatozoïdes et augmenterait le risque de maladies chroniques.

Ainsi, plus les parents présentent de facteurs de risque (obésité, prise de poids importante pendant la grossesse, glycémie élevée…) plus l’enfant a de risque de surpoids ou d’obésité, et le surpoids du père aurait autant d’effet sur le risque de surpoids de l’enfant que celui de la mère. Lorsque les deux parents sont en surpoids, le risque est même doublé ! En clair Mesdames, vous pouvez vous mettre à cuisiner vos petits plats sains pour deux dès ce soir !

Mais, comment ça marche ?

Sans partir dans des explications de Généticienne sortant de Harvard (quoique…), je pourrais vous expliquer le mécanisme en vous disant simplement que le stress, votre mode de vie, votre alimentation, vos carences nutritionnelles, et de façon générale, votre exposition à différents facteurs de risque créent des « empreintes » sur l’ADN.

L’ADN n’est pas modifié au sens propre du terme, mais des mécanismes de méthylation de l’ADN ou des protéines qui se trouvent autour peuvent activer ou au contraire éteindre l’expression de certains gènes, et notamment de gènes impliqués dans l’équilibre énergétique, le métabolisme, la dépense énergétique…

Ces processus sont réversibles donc il est possible de repartir sur une bonne lancée, mais cela prend du temps ! Il est donc très important d’anticiper votre grossesse, et de nourrir vos enfants de la façon la plus saine possible dès la naissance, pour leur éviter l’apparition de potentielles maladies.

En gros, que faut-il faire ?

Et bien après tout ce que nous nous sommes dit, je pense que la seule réponse évidente est : adopter une alimentation et un mode de vie équilibré dès que possible ! Et ceci est valable pour vous, mais aussi pour Chéri ! Bien sûr, nous n’avons pas dit manger salade avec salade, avec salade, n’est-ce-pas ? Vous nous connaissez, pas de ça chez nous ! Privilégiez au maximum les produits frais, de saison, mangez de tout, faites vous plaisir, et tentez au maximum de garder un EQUILIBRE.

Si vous êtes déjà enceinte, sachez que la supplémentation en vitamine B9, vitamine ayant pour rôle de contribuer au développement neuronal de votre bébé (éviter le Spina Bifida) est devenue obligatoire, et qu’il est important de la commencer quatre semaines avant la conception et de la poursuivre les deux premiers mois de la grossesse. Bien évidemment, ces supplémentations sont importantes pour corriger les carences maternelles, mais souvent insuffisantes pour préserver totalement la santé infantile. Il reste donc très important de consommer des aliments riches en vitamines et en minéraux, et notamment riches en B9 comme les légumes verts, les œufs… mais aussi en iode, car il contribue également au développement neuronal de l’enfant.   

Enfin, toutes ces constatations amènent les autorités à mettre en place de nouvelles campagnes sur la préparation parentale pour la grossesse, en l’orientant davantage vers l’aspect nutritionnel, et en conférant davantage de conseils et de soutien, l’objectif étant de faire savoir que le mode de vie qui précède et suit la conception impacte directement la santé de bébé. Nous comptons sur vous pour partager ces futures campagnes et faire en sorte que nos futurs enfants soient en meilleure santé !

Pour vous aidez à mettre les meilleures chance de votre côté, vous pouvez suivre notre programme Fertilité réalisé par des Nutritionnistes, diplômé d’Etat.

Pour celles déjà enceintes, pas de problème, notre programme Grossesse vous aidera à combler vos éventuelles carences.

Constance, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire.


banniere-blog-2

2 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *