Végétariens, végétaliens, végan quelles différences ?

Suite aux scandales touchant l’élevage intensif et l’industrie agro-alimentaire, la normalisation des OGM et l’engouement pour le bio, le mode de vie végétal prend de l’ampleur. Alors les régimes végétarien, végétalien et végan se propagent. Vous pensiez que c’était la même chose ? Et bien non. Je le conçois, il n’est pas toujours facile de faire la différence et de s’y retrouver. Je fais le point pour vous.

QUELQUES DIFFÉRENCES :

Ces trois régimes alimentaires ont pour base commune le respect de l’animal et la volonté de réduire sa consommation de produits animaux. Alors qu’est ce qui les différencie ?

LE VÉGÉTARISME 

Le végétarisme, ou lacto-ovo-végétarisme fait référence à un type d’alimentation qui exclut la consommation de chair animale (viandes poissons et fruits de mer) mais qui autorise la consommation de produits d’origine animale comme le miel, les œufs et le lait. C’est le régime le moins restrictif.

Il existe quelques variantes au sein même du végétarisme :

  • Le lacto-végétarisme autorise uniquement la consommation de lait et de produits laitiers, mais aucun autre produit d’origine animale.
  • Le semi-végétarisme ou pesco-végétarisme autorise la consommation de poissons, de fruits de mer, de lait, d’œufs, et de miel. En bref, il n’exclut que la consommation de viande.

LE VÉGÉTALISME 

Le végétalisme est un mode alimentaire exclusivement végétal. Tous les produits animaux ou d’origine animale sont prohibés. C’est le régime alimentaire le plus restrictif. 

LE VÉGANISME

Du point de vu alimentaire être végan c’est être végétalien.

Mais lorsque l’on se dit être vegan le respect de l’animal ne s’arrête pas au contrôle de son assiette. En effet être vegan c’est un mode de vie. Le concept créé en 1944 par le britannique Donald Watson interdit tous produits alimentaires provenant des animaux mais aussi tous les dérivés d’animaux. C’est à dire, pas de cuir, pas de laine, pas de sorties au cirque ! et aucun concept et produits testé sur les animaux. On fait attention à la marque de son maquillage, à ses crèmes et autres cosmétiques mais également à ses cigarettes.

QUELS RISQUES ?

Pas de panique ! S’ils sont bien exécutés, ces régimes n’ont pas de conséquence sur votre santé. Néanmoins ils ne sont pas conseillés chez les enfants et les adolescents car ils pourraient compromettre leur croissance. 

Il est vrai qu’opter pour un mode de vie végétal n’est pas anodin. Par conséquent pour éviter tout risque de carences et garder un corps en bonne santé il y a quelques règles de base à suivre.

Si vous excluez ou réduisez votre consommation de produits animaux vous manquerez inévitablement de vitamine B12, indispensable à la formation des globules rouges, à la synthèse cellulaire, et à la santé de votre système nerveux. Une carence en cette vitamine peut mener à une anémie mortelle si elle n’est pas traitée. Par conséquent un complément alimentaire en vitamine B12 est obligatoire. Vous pouvez vous rapprocher de votre Coach Nutritionniste ou médecin  traitant pour plus d’informations.

Il faut également veiller à vos apports en protéines. Les protéines végétales sont moins complètes que les protéines animales. Afin d’apporter des protéines complètes il est nécessaire de retrouver à chaque repas une source de céréales (blé, avoine, sorgho, millet…) et de légumineuses (lentilles, haricots et pois…). Pour en savoir plus lire l’article sur les complémentations nutritionnelles.

LES MENUS VÉGÉTARIENS :

J’ai conçu Les menus végétariens pour vous aider à réussir votre transition végétale et/ou vous apprendre à mieux gérer votre alimentation au quotidien. Que vous soyez végétariens, végétaliens ou vegan, votre coach adaptera vos menus à votre éthique et à vos habitudes.

 

Angélique, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

2 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *