Pour ou contre les produits laitiers allégés ?

Zoom sur les yaourts « 0% »

Les produits allégés ont la côte, qu’ils soient allégés en matières grasses, en sucres ou en calories, ils sont omniprésents dans nos supermarchés, tout comme les produits « sans » (matière grasse, sucre, calories).
Alors bien sûr, en mangeant un yaourt avec l’allégation « 0% de matières grasses », vous n’ingérerez pas de lipides et le yaourt sera moins calorique. Il semble donc être une solution pour perdre du poids. Mais ce serait trop facile si l’on pouvait s’arrêter là.

 

Yaourt et additifs

Bien qu’elles soient règlementées, les allégations sont là pour vendre, vous vous en doutez. Derrière un yaourt 0% se cache un ajout de sucre pour compenser la perte du gras, mais aussi des additifs afin d’améliorer la texture, le goût et la tenue du yaourt, puisque les lipides ne sont plus là pour s’en occuper.
Un yaourt allégé aura donc bien d’autres travers. Nous avons comparé un yaourt aux fruits à 0% de matières grasses et de sucre ajoutés avec un yaourt aux fruits classique de la même gamme :nous avons trouvé 4 ingrédients en plus dans le yaourt 0%, notamment de la gélatine bovine, des épaississants et édulcorants comme l’aspartame, édulcorant artificiel au pouvoir sucrant très fort mais très peu calorique, et surtout ayant de nombreux effets secondaires. L’aspartame provoque en plus la même accoutumance que le sucre.

Les yaourts aux fruits avaient d’ailleurs une dizaine d’ingrédients, contre 5 environ pour le yaourt nature, qui contient beaucoup moins d’additifs. Vous devinez déjà ce que je vais vous dire ? Oui, pour éviter ces produits chimiques, achetez des yaourts natures et ajoutez vous-mêmes vos fruits frais ! Il n’y a pas mieux puisque les fruits seront de saison donc répondront à vos besoins du moment, ils ont plus de goût et sont bien sûr beaucoup plus sains.

Yaourt et calcium

En plus de cela, le calcium contenu dans les produits laitiers sera bien moins assimilé, puisque son assimilation est permise par la vitamine D, se trouvant dans les produits laitiers (entre autres) et plus précisément dans leur matière grasse. Cette vitamine étant soluble dans l’huile (liposoluble), elle sera absente des produits laitiers 0%. Pour un réel apport en calcium, les produits laitiers classiques sont conseillés.

Cela fait beaucoup de conséquences pour des yaourts qui ne contiennent, au départ, pas tant de matières grasses que cela. Arrêtez-vous sur les étiquettes : les yaourts en contiennent autour de 2%.

Faites la différence entre dessert lacté et yaourt !

Les yaourts sont des produits laitiers transformés grâce à des ferments lactiques (qui sont des probiotiques donc bénéfiques pour votre flore intestinale ou microbiote ). Ils doivent contenir au moins 70% de lait et il est possible d’y ajouter multitudes d’ingrédients (fruits, chocolat, sucre…) ou additifs.

Un dessert lacté est à base de lait (au moins 50%), mais aussi de sucre ou d’arômes, parfois d’épaississants ou gélifiants, et autres additifs. Il ne contient pas de ferments lactiques car il a été chauffé (de même si vous faites un gâteau au yaourt, les ferments lactiques disparaîtront avec la cuisson). On y trouve les crèmes dessert, les laits aromatisés, les mousses, et les crèmes brulées.

Les desserts lactés sont présentés sous des noms divers et variés, alors il n’est pas toujours facile de faire la différence. En clair, s’il n’est pas mentionné « yaourt » sur l’emballage, alors c’est un dessert lacté !


Préférez donc les yaourts aux desserts lactés, et les classiques aux « sans matières grasses ». Si c’est possible, privilégiez même les yaourts natures, quitte à ajouter vous-même des fruits ou votre miel préféré !

 

Sophie, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire



banniere-blog-2

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *