L’hyperactivité, la faute aux additifs ?

Un enfant hyperactif demande beaucoup d’attention et d’énergie de la part de ses parents et des personnes participant à son éducation. Cela peut avoir des retentissements sur sa scolarité et sur son développement, plus chaotique que celui des autres enfants. Mais cette hyperactivité peut parfois être causée par l’alimentation, et est donc réversible.

Sans l’accuser de tous les maux, l’industrie agro-alimentaire fait de son mieux pour vendre quantité de produits transformés, sans prêter attention à la santé de ses consommateurs les plus fragiles : les enfants. Ces derniers représentent un marché particulièrement intéressant et sont une cible facile des publicités.
Or, depuis quelques années, des recherches montrent que certains additifs auraient un effet particulièrement néfaste sur le comportement des enfants en les rendant hyperactifs, notamment une étude parue en 2007*. Réalisée sur 297 enfants de 3, 8 et 9 ans, les chercheurs montrent que les colorants chimiques dont le benzoate de sodium provoquent une hyperactivité chez ces enfants. Cette constatation a été obtenue en faisant boire à un groupe une boisson concentrée en additifs et à un autre groupe la boisson sans ou avec moins d’additifs.

Sur les étiquettes, vous reconnaîtrez ces colorants sous le diminutif E100 à E182. Certains sont naturels, mais beaucoup sont malheureusement de synthèse.

Quelles solutions pour lui permettre de retrouver son calme ?

  • Prévoyez votre liste de courses avec votre enfant afin de ne pas craquer sur des produits à grignoter ou qui seraient superflus.
  • Réduisez voire supprimez les aliments contenant des additifs : il est, la plupart du temps, possible de trouver un équivalent plus naturel. Les bonbons et sucreries en général sont les aliments contenant le plus d’additifs nocifs, destinés à attirer l’œil des enfants grâce aux couleurs chatoyantes.
  • Consommez autant que possible des produits faits maison ou transformés par vos soins : les houmous, les biscuits pour le goûter de votre enfant, ses céréales du matin… Cela limite largement votre consommation d’additifs !
  • Si vous avez le temps et la curiosité, jetez un œil aux étiquettes afin de sélectionner des équivalents contenant moins d’additifs. Les produits semblent parfois moins appétissants puisqu’ils n’auront pas la couleur habituelle, comme le tarama ou le jambon de couleur grise par exemple. Mais pas d’inquiétude, le goût ne change pas : ce n’est que la vraie couleur des produits, avant que ne soient ajoutés les colorants, nitrates etc.

Finalement, le choix des meilleurs aliments pour son enfant n’étant pas la tâche la plus évidente ni la plus rapide, notre coach diététicienne nutritionniste diplômée s’en occupe pour vous ! Avec le programme Famille, pendant que vous perdez du poids, vos enfants se régalent avec des menus faits maison, de saison et pleins de couleurs naturelles. Vous choisissez la fréquence à laquelle vous désirez vos consultations, et une fois celle-ci terminée, vous n’avez plus qu’à cuisiner en famille. N’hésitez pas à essayer, votre coach est là pour vous aider à atteindre vos objectifs.


*McCann, D., Barrett, A., Cooper, A., Crumpler, D., Dalen, L., Grimshaw, K., … Stevenson, J. (2007). Food additives and hyperactive behaviour in 3-year-old and 8/9-year-old children in the community: a randomised, double-blinded, placebo-controlled trial. The Lancet, 370(9598), 1560–1567. doi:10.1016/s0140-6736(07)61306-3 


Sophie Francoulon, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *