Stress des parents et poids des enfants

Notre société connaît une vague de stress importante, des injonctions contradictoires difficiles à gérer, et une volonté de gagner toujours plus de temps. Tout cela n’est bien sur pas bénéfique à notre santé au quotidien, mais à celle de nos enfants non plus. En effet, le stress environnant est souvent lié à une prise de poids. En 2015, 17% des enfants français entre 6 et 17ans étaient au moins en surpoids*.  Les enfants peuvent ressentir directement le stress et manger moins sainement en conséquence dès 8ans**, mais ils peuvent aussi réagir au stress des parents.

Il a récemment été soulevé que le stress ressenti par les parents augmenterait le risque d’obésité des enfants***, en se basant sur l’IMC (indice de masse corporelle) de ces derniers. Les parents très stressés s’assuraient peu du respect des recommandations nutritionnelles pour leurs enfants, ce qui entraînait une consommation généralement plus importante de fast-food.  Au contraire, les parents très stressés respectaient plus les recommandations d’activité physique pour leurs enfants que les parents peu stressés.

Une seconde étude**** a démontré l’effet négatif du stress de la mère sur sa fille. En effet, un stress élevé chez la mère durant la première année de vie de sa fille était associé à un IMC plus élevé chez cette dernière jusqu’à ses 5ans, tandis que ce stress n’avait aucun impact sur l’IMC de son garçon. Il est ici plus question du stress perçu par la mère que le stress objectivement observé, puisque ce facteur est extrêmement subjectif (deux personnes soumises à un même évènement stressant ne percevront pas le même niveau de stress). Dans cette analyse, les facteurs stressants étaient principalement le trafic (circulation importante impliquant du bruit, de mauvaises odeurs), le voisinage bruyant, ainsi que de faibles conditions de vie (exposition à des graffitis, du vandalisme, des rues sales).

La survenue du stress durant la grossesse  et les premières années de la vie d’un enfant est parfaitement normale ; cependant, afin de passer une grossesse sereine , la pratique régulière d’une activité physique ou manuelle est efficace pour une relaxation adaptée. Cela vous permet d’avoir un temps à vous et d’être apaisée, ce qui diminue le risque de surpoids chez votre enfant, surtout si une petite fille est prévue !

Finalement, nous pouvons nous même voir que le stress est étroitement lié à l’alimentation : lorsque nous sommes stressés, nous mangeons différemment : moins bien, et souvent cela nous coupe l’appétit. Une anxiété sur le long terme a parfois l’effet inverse et nous fait augmenter les portions afin de nous « calmer ». Or, ce stress est communicatif et peut être transmis à toute la famille. Afin d’éviter les conséquences d’un mode de vie stressant sur le poids de chacun au sein du ménage, l’équipe de Maïa Baudelaire est là pour vous aider à sélectionner les aliments qui vous conviennent au rythme qui vous va, selon vos habitudes. Notre programme Famille  vous permet de manger selon vos besoins, mais aussi de répondre aux besoins nutritionnels de votre enfant ! Ainsi, tout le monde rejoint son poids d’équilibre, doucement mais sûrement, sans risquer la reprise de poids post-régime. De plus, votre coach fera à votre place les menus et la liste de courses pour vous libérer de cette tâche.


*Définition et causes du surpoids de l’enfant (2018). Ameli.

**Hill, DC., Moss, RH., & Al (2018). Stress and eating behavior in children and adolescents: systematic review and meta-analysis. Appetite. doi: 10.1016/j.appet.2017.11.109

*** Baskind MJ., Taveras EM., & Al (2019). Parent-perceived stress and its association with children’s weight and obesity-related behaviors. Preventing chronic disease. Doi: 10.5888/pcd16.180368.

**** Leppert, B., Junge KM., Röder S., & Al (2018). Early maternal perceived stress and children’s BMI: longitudinal impact and influencing factors. BMC Public Health. doi: 10.1186/s12889-018-6110-5


Sophie Francoulon, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *