Réduire son risque de cancer en mangeant mieux ?

Le mois d’octobre est dédié à l’information et la sensibilisation concernant le cancer du sein. C’est le plus fréquent chez la femme, touchant une femme sur 8 à 10. Les hommes, eux, représentent 1% des cas de cancer du sein.
En 2018, presque 59 000 nouveaux cas ont été décelés en France, d’où l’importance de la prévention chez les jeunes femmes. En effet, plus il est décelé tôt, plus le traitement est efficace.

Les femmes de tout âge sont concernées, bien que le cancer du sein touche majoritairement les femmes de la petite soixantaine.

Certaines personnes possèdent des facteurs de risque comme un parent ayant lui-même eu un cancer dû à la mutation des gènes BRCA1 et BRCA 2 notamment, mutation qui sera transmise à l’enfant. Si ce facteur de risque est inévitable car génétique, d’autres facteurs sont évitables et dépendent de notre mode de vie.
En effet, une alimentation équilibrée réduit le risque de cancer, tout comme un mode de vie globalement sain avec une activité physique régulière. Cela ne dispense pas de réaliser les mammographies conseillées tous les deux ans chez les personnes sans facteur de risque, à partir de 50ans, mais aussi de réaliser des frottis réguliers à partir de vos 25ans.

Vous pouvez donc réduire le risque de cancer (et d’autres pathologies en général) grâce à l’alimentation : le programme Equilibre est le plus conseillé pour des journées saines, sans avoir à chercher des idées de menus des heures durant. Si vous n’avez aucune connaissance en nutrition, pas d’inquiétude, votre coach diététicienne nutritionniste vous encadrera avec un rendez vous 2 à 4 fois par mois selon votre désir. Après cette consultation, vous recevrez les menus qui vous seront conseillés, avec toutes les recettes détaillées sur notre blog ! Et en cas de question entre deux consultations, vous pouvez la poser directement sur notre application Maïa Coach®.

L’équilibre alimentaire est un levier important pour être en meilleure santé. En effet, après le tabac  qui est le premier facteur de risque évitable du cancer, suit directement la nutrition.

Vient alors l’alcool qui augmente significativement les risques de cancer. En 2015, la consommation d’alcool représentait la cause de 8% des nouveaux cas de cancer ! Les recommandations officielles sont alors à un maximum de 10 verres par semaine.

Ensuite, une consommation importante de viandes transformées et de charcuterie augmenterait de 9% le risque de cancer du sein*, notamment à cause des additifs contenus dans ces produits. Contre le cancer, il est en réalité conseillé de supprimer les viandes de son alimentation et de devenir végétarien.

Ainsi, selon l’INCA (Institut National Du Cancer), 40% des cancers peuvent être évités en changeant ces quelques habitudes quotidiennes. C’est le moment de passer le pas, et de passer aux aliments bruts !


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


*Farvid, M., Stern, M., Norat, T., et al. (2018). Consumption of red and processed meat and breast cancer incidence: A systematic review and meta-analysis of prospective studies. International Journal Of Cancer, 143(11), 2787-2799. doi: 10.1002/ijc.31848


Sophie Francoulon, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *