Quand faut-il débuter la diversification alimentaire de bébé ?

La diversification alimentaire est la période d’introduction des différentes familles d’aliments au rythme de bébé. Il est nécessaire de suivre ce rythme afin de réduire au maximum les risques d’intolérances et d’allergies, et de maximiser la curiosité et la découverte des saveurs. Cependant, il n’est pas simple de savoir quand introduire quoi, ni trop tôt, ni trop tard. Alors comment faire ?

La diversification suit en fait le développement de l’enfant, en accord avec le pédiatre : le développement de son système digestif, la pousse de ses dents, le réflexe de déglutition et celui de mastication des aliments… Ainsi, diversifier l’alimentation au bon moment permet la croissance optimale de bébé, en suivant ses besoins du moment.

Quand débuter la diversification de bébé ?

Il est recommandé d’attendre 5 à 6 mois, âge à partir duquel le seul lait maternel ou le lait premier âge deviendra insuffisant par rapport à ses besoins. Commencer avant 5 mois entraîne un risque de déséquilibre alimentaire considérable, avec la consommation d’aliments inadaptés : carences, prise de poids importante, intolérances et troubles digestifs au vu du système digestif encore immature… Tout ceci n’est pas anodin chez un nourrisson. En clair, il vaut mieux patienter et obtenir l’aval de votre professionnel de santé.

Réaliser une diversification tout seul n’est pas évident, c’est pourquoi il est vivement conseillé d’être accompagné toute la durée de la croissance de votre enfant. Nos diététiciennes nutritionnistes sont formées pour vous suivre, vous et bébé, durant ces beaux moments de découverte et d’apprentissage. Ainsi, vous pourrez avoir la conscience tranquille, sans craindre de faire de bêtises, appréhension que beaucoup de jeunes parents ressentent.

Effectivement, une diversification alimentaire inadaptée, précoce ou tardive, serait l’une des causes de nombreuses allergies et intolérances, celles-ci ayant par ailleurs considérablement augmenté ces dernières décennies. Au contraire, l’introduction des « bons aliments » au bon moment renforce le système immunitaire, comme une consommation variée de fromages par exemple.

C’est la raison pour laquelle nous mettons à votre disposition un programme parfaitement adapté à vos besoins durant l’allaitement, et à ceux de votre bébé durant sa diversification. Vous aurez alors des consultations régulières afin d’établir ensemble vos objectifs (suivi, conseils, accompagnement), et pourrez poser vos questions à tout moment à votre coach avec l’application indispensable Maïa Coach ®  , sans oublier un planning de menus détaillé et personnalisé jusqu’au prochain RDV !

Alors comment faire ?

La première introduction sera celle des légumes et des fruits.

Réaliser des purées et soupes maison est la meilleure chose que vous puissiez faire : le goût sera meilleur que les petits pots du commerce, bien que ceux-ci ne posent pas de problème au niveau de leur composition. Pour le « fait maison », vous pouvez conserver vos soupes et purées dans des bacs à glaçon filmés, au congélateur. Cependant, ces préparations devront être faites sans mélanger les aliments entre eux : bébé pourra d’abord reconnaître la saveur, la texture de chaque fruit et chaque légume, avant de les goûter mélangés où il ne pourra pas les distinguer les uns des autres.

La cuisson est conseillée sans sel, avec des végétaux de saison et doux pour commencer : la carotte, le poireau (le blanc uniquement), les haricots verts, la courgette…
Par ailleurs, certains fruits comme le kiwi ou la fraise libèrent de l’histamine, la molécule de l’allergie. Il est donc conseillé d’attendre 1an pour les introduire, afin de réduire le risque de réaction.

Enfin, ne vous arrêtez pas aux grimaces de bébé ! Il faut souvent présenter l’aliment près de 10 fois et sous différentes formes pour qu’il l’accepte.

En somme, les conseils étant nombreux et variés, nous vous conseillons de vous tourner vers nos coachs en nutrition, diplômés, habilités à vous orienter mois par mois vers les aliments à introduire dans l’alimentation de bébé, pour une diversification sans stress.


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *