Fromage et grossesse : lesquels éviter ?

Pendant la grossesse, l’alimentation doit être adaptée. C’est notamment le cas pour la consommation de fromage, puisque certains peuvent être porteurs de bactéries (listéria) entraînant la listériose, une infection dangereuse pour le futur bébé et qui peut notamment provoquer un accouchement prématuré. Les fromages devront donc être choisis selon leur procédé de fabrication.

Bien que la bactérie listéria soit fréquente dans les produits alimentaires, les cas d’intoxication à la listériose est plutôt faible en France (une cinquantaine de cas par an). Cependant, celle-ci pouvant être mortelle pour le futur bébé, un principe de précaution est appliqué. Nous vous conseillons ainsi un suivi nutritionnel tout au long de votre grossesse, afin d’être encadrée sur les aliments interdits car étant potentiellement dangereux. Notre programme grossesse vous permettra de recevoir un planning de menus réalisé par votre coach diététicienne nutritionniste diplômée, qui sera 100% adapté à vos besoins et celui de bébé. Vous aurez un régime de grossesse rien qu’à vous !

Quels fromages sont à risque ?

  • Les fromages au lait cru sont déconseillés car aucun procédé n’a permis la suppression de la bactérie. Regardez l’étiquette : le terme « lait cru » est précisé dans la liste d’ingrédients.
  • Il vous faudra éviter les fromages à pâte molle et à croûte lavée comme le Pont l’évêque, ainsi que ceux à croute fleurie comme le Camembert et le Brie.
  • De même pour les fromages à pâte persillée tels que le Roquefort et le Bleu.

Tous ces fromages pourront malgré tout être consommés à la seule condition d’avoir été cuits au-dessus de 73°C (température de la pasteurisation), au four de préférence, comme dans un gratin par exemple. Les faire fondre uniquement n’est pas suffisant. De même, le fromage à raclette est consommable si vous le laissez suffisamment cuire.

Quels fromages manger pendant ma grossesse ?

  • La bactérie ne survit pas à la cuisson. C’est pourquoi les fromages qui ont été cuits ou pasteurisés, puisqu’ils ont été chauffés à haute température, ne présentent pas de risque.
  • Les fromages à pâte dure, comme l’Abondance, peuvent être consommés car ils ont été cuits. Une exception cependant pour le fromage râpé acheté tel quel, qui est déconseillé au vu de sa transformation : elle augmente l’exposition au risque de contaminations. Vous pouvez néanmoins râper vous-même de l’emmental ou du gruyère en bloc.
  • Vous pouvez aussi manger sans risque les fromages sans croûte et ceux à tartiner, comme la mozzarella, la féta et le St Morêt.

Enfin, nous vous conseillons d’enlever la croûte de tous les fromages que vous mangerez, celle-ci étant très exposée aux bactéries, notamment lors de l’affinage qui offre des conditions parfaites pour son développement (température fraîche idéale).

Une fois bébé arrivé, vous pourrez introduire le fromage pendant sa diversification alimentaire. Cela est même conseillé pour réduire les risques d’allergies !

Les fromages ne sont pas les seuls aliments à risque de transmettre la listeria. C’est la raison pour laquelle il vous faudra aussi éviter les viandes et poissons crus, le poisson fumé (saumon), ainsi que les charcuteries en gelée comme les rillettes et le pâté.

Vous trouvez qu’il y a beaucoup d’informations d’un coup ? N’oubliez pas qu’en tant que diététiciennes-nutritionnistes, nous sommes formées pour prendre en charge les femmes enceintes et leur assurer un maximum de sécurité avant, pendant et après leur grossesse. Un suivi régulier et personnalisé vous déchargera alors de bien des inquiétudes !


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Nutritionniste chez Maïa Baudelaire


banniere-blog-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *