Comment nourrir mon deuxième cerveau : les prébiotiques et probiotiques


 


Bonjour Bonjour,  je suis Maïa Baudelaire, Nutritionniste et fondatrice du premier service de coaching par télé-consultation remboursé par les mutuelles, dans mon premier podcast, j’ai tenté de vous expliquer le rôle de notre Microbiote sur nos humeurs, comment l’hormone du bien-être, la sérotonine était produite , grâce au  tryptophane.

J’aimerai  aujourd’hui continuer à vous parler de ce sujet si important, car nous avons une véritable machine de guerre à l’intérieur de notre estomac. Alors que le COVID 19 sévit dans le monde entier, le stress,  la peur peut envahir certains d’entre nous ….j’ai cependant de bonnes nouvelles pour vous; profitons de cette période pour nourrir notre  fameux microbiote, et renforcer nos défenses immunitaires.

Saviez vous que notre santé mentale est fortement affectée par les microbes ou bactéries qui vivent dans notre système digestif ?

Cet écosystème comme vu dans le premier podcast est appelé le microbiote ou notre deuxième cerveau. Si nous ne l’entretenons pas notre corps en subit les conséquences on parle  alors de « dysbiose » qui désigne un déséquilibre bactérien.  Cet état peut générer des complications comme l’obésité, le diabète de type 2,  ou un déséquilibre mental. HUM… pas très rassurant tout cela ……J’aimerai vous parler d’un projet de recherche européen qui a duré  5 années, sous le nom de « MY NEW GUT »  ou Mon  nouvel estomac ou côlon pour être factuelle, cette étude répond à plusieurs questions liées à notre flore intestinale, les chercheurs ont déjà  publié plus de 45 études. Et ce n’est pas fini tellement le sujet est vaste !

Des découvertes extraordinaires sont en cours de révolutionner notre compréhension. Saviez vous que les bactéries de notre Microbiote peuvent aider à combattre l’obésité, mais aussi  à améliorer notre santé mentale. Les chercheurs ont découverts de nouvelles bactéries chez les personnes en bonne santé qui seraient efficaces pour combattre l’obésité et renforcer notre système immunitaire. Les bactéries identifiées auraient un rôle sur la qualité de notre sommeil, notre niveau de stress et la sécrétion du cortisol;  lui c’est l’ hormone qui régule le métabolisme (ou la transformation) des glucides, des protéines et des lipides. Ces souches pourraient devenir demain les PROBIOTIQUES qui luttent contre l’obésité et certains déficits comportementaux comme ceux de l’attention,  notre  capacité à apprendre et ou encore des états dépressifs chroniques.

Ah les voilà les Probiotiques ! Qui sont-ils ?  eh bien Se sont ces fameux organismes vivants apportés par notre alimentation qui  se logent dans notre microbiote,   ils ont démontré leur rôle sur les allergies, la réduction de  l’exéma ou les maladies infectieuses liées aux voies respiratoires. Bref c’est tout bénéfice pour nous ….

Mais où les trouver (certainement pas sur Amazon ! ) mais tout d’abord dans notre alimentation, les probiotiques  se retrouvent dans tous les produits fermentés comme les yaourts, les laits fermentés , le kéfir, les kimchi, le kombucha, les cornichons , la choucroute, le miso, le tamarin, les bières non pasteurisées, les vinaigres de cidre…..

Mais comment ces bactéries  joue un rôle sur notre Microbiote ? Eh bien encore une fois les  chercheurs  ont étudié les interactions entre les protéines , les graisses, les glucides. Et …..les fibres végétales qui elles forment les prebiotiques  c.a. d la nourriture des probiotiques.  Les prébiotiques sont les fibres alimentaires, et ce sont elles qui forment le carburant de notre Microbiote ou de toutes ces bactéries, organismes qui vivent  dans notre flore intestinale.

Alors voilà j’espère que vous n’êtes pas trop perdu dans les explications mais ne vous inquiétez pas le sujet est complexe, il est aussi vaste que ces milliards de microorganismes qui vivent dan notre Microbiote. Les prebiotiques appartiennent à la famille des fibres insolubles c’est à dire qui ne se digèrent pas et qui sont comme je vous le sont le carburant de notre flore intestinale. Ce sont les BONS «  ou les « good guys » ! Ils agissent comme de l’engrais;

Dans la famille des prebiotiques, vous aurez peut être entendu parler des FOS ou fructooligosaccharides que l’on trouve dans les fruits les légumes et les produits céréaliers non raffinés, et les légumineuses comme les pois chiche les lentilles etc… d’ou les recommandations manger des fruits et légumes et des aliments non raffinés… les FOS  sont pauvres en calories et ne sont pas digérés par l’estomac. Quelques exemples d’aliments riches en FOS , les oignons, la chicorée, l’ail, les asperges de saison, les bananes, les artichauts et encore bien d’autres, l’alimentation méditerranéenne en est riche. Les FOS ont un rôle essentiel dans l’absorption  des minéraux mais aussi dans la diminution du cholestérol ou la prévention des cancers. Et… l’une des plus belles source de probiotiques FOS vient du lait maternel,  c’est lait maternel joue un rôle essentiel dans le développement des bonnes bactéries chez le bébé.

Petite parenthèse que j’aimerai faire à propos des 👶bébés. Plusieurs études longitudinales , ou sur le long terme (5 ans) ont découvert que notre Microbiote se précise dès l’enfance voir même in utero selon l’alimentation de la mère, et cela importera la santé future de l’enfant à l’âge adulte. Cette étude a identifié que la configuration de notre Microbiote est corrélée à des marqueurs inflammatoires et pourra influencer le développement de l’obésité et rendre les adultes plus vulnérables au stress. Alors que notre microbiote se dessine in utero, et lors de la naissance avec les premières contacts des microbes présents dans l’environnement. D’autres études ont démontré que les enfants nés de césarienne auront plus de risques aux maladies au surpoids et à l’obésité à l’âge adulte comparé à ceux qui sont nés par les voies naturelles.

Mais NO PANIC ! Même si notre microbiote détermine notre santé future, nous pouvons agir dessus en changeant notre hygiène de vie et notre alimentation, alors commençons aujourd’hui par entretenir notre jardin intérieur .

Pour conclure je reviens encore une fois sur la source naturelle de pre et probiotiques , n’allez pas imaginer que si vous vous prenez des suppléments  de prebiotiques ou de  probiotiques que vous pourrez manger un peu n’importe quoi. Les probiotiques ou bonnes bactéries se développent et interagissent entre elles et doivent se retrouver dans vos aliments de tous les jours.

J’espère que cette discussion vous a plus, je serai ravie de vous répondre individuellement et de faire un bilan de la santé de votre Microbiote. En attendant pensez à consommer tous les jours des aliments riches en prebiotiques  et en probiotiques. La liste est longue et je peux selon vos goûts, vous orienter vers une alimentation qui fera un immense bien à votre microbiote.

Un « Chat »  Gratuit est ouvert chaque jour de la semaine du lundi au samedi de 10h à 12h , si vous n’êtes pas très CHAT, vous pouvez aussi nous envoyer vos repas pris en photo via l’application MAIA COACH (sur android), et recevoir un avis personnalisé  gratuit.

Vous l ‘aurez peut être compris  mon dada c’est la prévention via la micro-nutrition. La prochaine fois, je vous parlerai de certaines pratiques alimentaires comme le régime ketogténe encore en vogue, car il répond à des envies de perdre vite du poids  et comment celui ci détruit votre Microbiote, « yes » vous aurez peut-être perdu du poids mais à quel prix! Au prix d’un moral dans les chaussettes, et d’une haleine de cheval !  alors à la semaine prochaine pour un nouvel épisode sur la chaîne de podcast Maïa Baudelaire.


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Maïa Baudelaire, Nutritionniste experte en micro-nutrition

banniere-blog-2

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *