Comment maigrir plus vite ?


 


Bonjour et bienvenue sur la chaine de podcasts de la méthode de Maïa Baudelaire. Vous le savez, ici on adore répondre à toutes les petites questions qui trottent dans vos têtes. Je suis Tiffany Jourdan diététicienne nutritionniste et je suis une nouvelle fois en compagnie d’Andréa qui va me donner le sujet du jour.

Bonjour Andréa, je t’écoute dis-moi tout, j’ai hâte de savoir de quoi on va parler aujourd’hui.

  • Bonjour Tiffany, bonjour à tous je suis très heureuse de vous retrouver encore une fois sur la chaîne, ça commence à être une habitude et ça me fait très plaisir ! Ecoutez aujourd’hui on va se pencher sur la question de : comment maigrir vite ?
  • Ah… la fameuse question.
  • Justement, je voulais savoir si toi en tant que diététicienne c’est une question à laquelle tu es souvent confrontée ?
  • Alors oui bien sûr. Mais il y a quand même une nuance. Je veux dire par là que chez Maïa Baudelaire pour, aller, 90% des clientes que j’ai eu et que j’ai la chance d’accompagner en perte de poids, elles arrivent en ayant déjà testé tout un tas de choses. Des pilules, des vêtements, des crèmes et tous les régimes à la mode. J’ai eu l’hyperprtotéiné, le cétogène, la soupe au chou, les jus bref plein de choses. Et du coup elles arrivent plutôt chez nous en ayant déjà fait ce chemin dans leur tête de se dire, « ok, maigrir vite bin à long terme ça marche pas ».
  • Pourquoi ?
  • Tout simplement parce que s’il y avait bien eu perte de poids, parce que bon soyons réaliste mais les crèmes qui font maigrir en dormant, j’ai jamais vu personne se réveiller avec 10 kilos de moins. Mais pour certains régimes restrictifs il y avait en effet des pertes de poids, souvent rapides et parfois assez spectaculaires. Mais toutes avaient repris tous les kilos perdus si ce n’est plus.   
  • Et ça tu l’expliques comment ? Une baisse de motivation ?
  • Y a plusieurs explications en fait. Et elles ont toutes été mises en lumière par des études scientifiques. Bon je vais pas parler de tout ce qui est cosmétiques minceur comme les crèmes, ni les pilules ou les vêtements minceur ou les machines type anticellulite qui demandent presque de faire un prêt à la banque pour se les acheter tellement elles sont chères. Pour tout ça j’ai une seule chose à vous dire, ça ne peut pas fonctionner seul.
  • Tu veux dire que si on fait que ça, même si on le fait tous les jours et qu’on s’y tient ça ne peut pas marcher ?
  • Exact. Et je pense même que si vous lisez la notice il doit être écrit quelque part quelque chose du type « à utiliser en complément d’une alimentation variée et équilibrée ainsi que d’une activité physique régulière » ou alors « en complément d’une hygiène de vie saine ». Alors attention, je dis pas que tous sont inutiles, déjà parce que j’en sais rien je suis pas allé tout essayer. Je dis simplement que pour perdre du poids il faut obligatoirement agir sur la consommation et la dépense d’énergie. Et pour jouer là-dessus il y a deux choses essentielles : L’alimentation et le sport. Après si vous avez envie, en plus de ça, de faire des massages anticellulite ou de porter des vêtements minceur, il y a aucun problème. Mais il faut prendre les choses dans le bon sens. Et bien faire la différence entre ce qui est indispensable : l’alimentation, l’activité physique, la gestion des émotions et le sommeil  de ce qui ne l’est pas : tout le reste.
  • Ok, donc pour perdre du poids tu dis qu’il faut jouer sur l’équilibre entre l’énergie qu’on mange et celle qu’on dépense sinon ça ne fonctionne pas. Donc si je te suis bien quand tu disais qu’avec les régimes à la mode les gens perdent du poids c’est bien que ça marche alors.
  • Ah oui ça marche, ces régimes jouent bien sur cet équilibre d’apports / dépenses énergétiques. Et bien souvent sans même faire de sport. Alors t’imagine bien que vendre un régime en disant : « vous allez perdre très vite, sans faire de sport » les gens se jettent dessus. Encore plus quand on a en parallèle un matraquage publicitaire avec des témoignages plus ou moins réalistes disant « hey faites comme moi j’ai perdu XX kilos c’est génial ». Bin oui c’est humain, on essaye et c’est complètement normal.
  • Je sens un peu de condescendance dans ta voix là je me trompe ?
  • Bin oui parce que ça m’agace qu’on prenne les gens pour des idiots quitte à jouer sur leur moral et avec leur santé et tout ça pour faire de l’argent. L’alimentation ça va souvent de pair avec l’acceptation de soi, la confiance en soi. Donc moi quand je récupère des clientes qui ont fait 5, 6, 7 régimes qui n’ont pas fonctionnés, je peux te dire que niveau confiance en soi on est plutôt en bas de l’échelle.
  • Alors du coup j’ai plusieurs questions qui me viennent avec tout ça. La première c’est où est le problème du coup si ça fonctionne est qu’on a bien une perte de poids rapide ? Parce qu’après tout c’est bien ce que cherchent les clients, non ?
  • C’est ce qu’ils cherchent oui mais on ne leur explique pas ce qu’il y a derrière tout ça. Beaucoup de ces régimes à la mode sont basés sur la suppression d’une ou plusieurs catégories d’aliments. Ce qui entraine certes une diminution de l’apports en calories mais cet apport est totalement déséquilibré. Les apports en certaines vitamines, certains minéraux, fibres ne sont pas pleinement couverts, on peut avoir un fort déséquilibre entre protéines, lipides et glucides etc. 
  • Et tout ça se traduit par quoi ?
  • L’étude a mis en évidence des problèmes osseux, rénaux, hormonaux, immunitaires, perte de masse maigre (donc musculaire et osseuse à la place de la masse grasse) ou encore cardiaque. Mais ils ont aussi montré que les échecs à répétition de ces régimes liés à des carences nutritionnelles peuvent voir des conséquences psychologiques importantes et entrainer des dépressions, la perte de l’estime de soi. On rencontre aussi des troubles du comportement alimentaire. 
  • Ah oui ça fait une sacrée liste et c’est pas des choses anodines !
  • Et oui et ça il s’en vantent pas dans leurs publicités. « Bonjour je suis machine j’ai perdu 15 kilos en 3 semaines mais j’en ai repris 22 et en plus je suis en dépression. Venez suivre mon régime ». Ça fait un peu moins bien comme ça.
  • T’es horrible.
  • Je sais mais c’est déjà plus réaliste comme ça.
  • Mais du coup comment on explique cette reprise de poids tu m’as pas répondu toute à l’heure.
  • Alors Constance va faire un podcast dédié à ce qui se passe mais pour répondre assez brièvement il faut comprendre tous les déséquilibres entrainés par les restrictions, notamment hormonaux qui contrôle les sensations de faim, de satiété mais aussi la dépense énergétique par exemple, vont favoriser cette reprise de poids. On retrouve aussi le phénomène du mécanisme de la récompense que j’ai expliqué dans mon podcast sur les sodas ligth qui entraine des prises alimentaires plus importantes quand on revient à une alimentation « normale ».  Parce que oui, ce type d’alimentation est tellement restrictif que vous ne pouvez pas le conserver à vie. Donc il s’arrête soit quand vous avez atteint votre objectif, soit quand vous laissez tomber parce que vous n’en pouvez plus de subir toutes ces restrictions et de ne pas pouvoir manger la même chose que votre famille ou vos amis.
  • Donc le problème arrive au moment où on reprend son alimentation d’avant alors ?
  • C’est là que ce déclenche le problème visible oui. C’est d’ailleurs le cas aussi pour les plats minceur livrés chez vous. Ils sont très alléchants, bien que vraiment très chers. Perdre du poids rapidement sans avoir à faire les courses ni la cuisine je peux comprendre que ça attire du monde. Mais premièrement les quantités par portions sur très réduites on est donc sur de la privation ++ et surtout vous n’apprenez pas à vous alimenter différemment. Du coup quand vous allez arrêter les plats tous prêts vous allez retomber dans les erreurs que vous faisiez avant. Et reprendre le poids perdu.
  • Et oui. Pour l’expliquer assez simplement il faut comprendre que chaque personne possède ce que l’on appelle un métabolisme de base. C’est la quantité d’énergie nécessaire à votre survie si vous ne faisiez rien de la journée. Et bien les battements du cœur, la respiration, la circulation sanguine, tout cela demande de l’énergie. Et ce chiffre est très lié à votre poids. Ainsi lorsque vous perdez du poids rapidement votre métabolisme de base diminue rapidement lui aussi. Votre corps utilise donc moins d’énergie pour survivre. Sauf que lorsque vous allez recommencer à manger comme avant votre métabolisme de base lui ne sera plus le même. Votre corps va donc stocker l’énergie apportée en trop sous forme de graisse. Et plus les privations ont été longues plus votre corps va stocker pour compenser et prévoir une éventuelle privation. Parce que si jamais il vous prenait l’idée de recommencer cette blague il veut être prêt cette fois. Et plus vous allez faire de régimes de ce type plus votre métabolisme va se dérégler et plus il sera difficile de perdre du poids par la suite.
  • Alors ça veut dire quoi ? On ne peut pas perdre de poids rapidement ? C’est déprimant !
  • Si on peut, mais tout dépend ce qu’on entend par rapidement. Moi je préfère durablement et sainement. Quitte à mettre un peu plus de à perdre 15 kilos autant ne jamais les reprendre non ?
  • Mais si les crèmes et les pilules ne marchent pas et les régimes à la mode non plus on fait comment ?
  • On respecte son corps, ses besoins et ses envies. Et surtout on conserve la notion de partage que représente les repas ! On se fait plaisir.
  • En pratique ça donne quoi ?
  • Déjà la conclusion de l’étude de l’ANSES c’est que la recherche de perte de poids par des mesures alimentaires ne peut être justifiée que pour des raisons de santé, et cette démarche doit faire l’objet d’une prise en charge par des spécialistes, tels que des diététiciens-nutritionnistes, qui seront les plus à même de proposer le régime alimentaire correspondant le mieux aux caractéristiques de la personne.  Ils rappellent également que rien ne peut remplacer, en terme de santé, une alimentation équilibrée, diversifiée, en veillant à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas les besoins. Et que pour réduire les risques de prise de poids, l’évolution des habitudes alimentaires doit être associée à une activité physique régulière.
  • D’accord mais ça c’est sur le papier, un peu comme manger 5 fruits et légumes par jour, on peut le savoir mais ignorer comment le mettre en pratique.
  • Et bien c’est là que notre rééquilibrage alimentaire prend tout son sens. Pas de principes compliqués ou privatifs. En clair l’unique source d’inspiration du programme c’est VOUS. C’est la méthode qui s’adapte à votre rythme de vie, vos éventuelles maladies, vos carences, vos goûts, vos objectifs, vos convictions et non votre corps qui doit subir une méthode parmi tant d’autres. La personnalisation est la clef pour atteindre vos objectifs ! On ne vous propose pas un régime, mais un changement d’habitudes alimentaires durable qui prend en compte vos petits plaisirs.  Du coup vous pourrez le conserver tout au long de votre vie. Comme ça aucun risque de reprendre le poids perdu, d’être frustré, de mauvaise humeur ou quoi que ce soit. Sachez aussi que certaines études ont également montré que le manque de soutien était une des raisons principale d’échec dans e type de projet de vie. Alors chez Maïa Baudelaire, votre coach bien évidement diététicienne nutritionniste diplômée est disponible tous les jours pour vous accompagner pas à pas vers vos objectifs.
  • Et du coup pour une perte de poids saine et durable tu es sur quoi comme perte de poids en moyenne ?
  • Ça dépend vraiment de chaque personne. Son âge, son sexe, ses activités, son poids de départ, ses antécédents, est-ce qu’elle a déjà fait plein de régime ou pas, est-ce son métabolisme a déjà subi beaucoup de choses. Bref beaucoup de choses mais en moyenne on va de 300g à 1kg par semaine.
  • Et on est sûr de pas les reprendre alors ?
  • En tout cas c’est le cas pour 90% de nos clients même 2 ans après le coaching.
  • C’est pas mal. Et en moyenne chez Maïa Baudelaire les clients veulent perdre combien de kilos ?
  • Et bien comme on a 15 thématiques, certains ne veulent pas perdre de poids du tout et d’autres veulent même en prendre. Mais sur la perte de poids pure on est sur une moyenne de 15 kilos.
  • Et c’est possible alors ?
  • Evidemment  Plus ou moins rapidement en fonction de chacun mais oui c’est possible !
  • Merci Tiffany pour ces réponses, est ce que tu as un petit mot pour la fin ?
  • Oui je tiens vraiment à préciser que chez Maïa Baudelaire nous avons des programmes pour chaque objectif de vie. On ne pousse personne à la perte de poids. D’ailleurs lors de chaque bilan on fait une évaluation avec le client pour savoir si l’objectif est bon pour sa santé avant de se lancer dans le coaching.
  • Tu as déjà refusé des prises en charge ?
  • Refuser c’est rare bien que ça me soit arrivé de diriger quelqu’un vers un autre confrère en cas de troubles du comportement alimentaire importants. Mais souvent en revanche on revoit l’objectif. Après le longues discussions généralement haha.
  • Revoir l’objectif c’est-à-dire ?
  • Et bien on joue vraiment sur la bienveillance envers soi-même donc dans certains cas, on évite de se fixer de trop gros objectifs dès le début, pour éviter de se mettre la pression ou d’être déçu tout simplement. On préfère procéder étape par étape en intégrant des phases d’acceptation de soi et des moments on se demande si le chiffre sur la balance à plus d’importance que comment je me sens dans mon corps. Parfois on arrive même à enlever la pesée pour se concentrer sur les sensations du client et ça c’est génial parce que le but c’est ça, faire en sorte que chaque client se sente bien. 
  • Ah oui donc on final la perte de poids n’est pas une finalité ?
  • Et non très loin de là même. Chez Maïa Baudelaire on encourage nos clients à voir leur prise en charge comme un moyen de faire du bien à leur corps, à leur santé et à leur esprit. On retrouve un rapport sain à l’alimentation et un équilibre alimentaire qui fait du bien. Et la perte de poids doit être vue comme une conséquence à tout cela et non comme le but principal.
  • On est vraiment loin de maigrir vite coute que coute mais je pense que les gens auront compris la nécessité de respecter son corps.
  • J’espère en tout cas.
  • Je pense qu’on en a terminé pour aujourd’hui j’espère que ce sujet vous aura plu et aidé à y voir plus clair sur cette notion de maigrir vite toujours plus vite. Encore merci Tiffany pour l’invitation.
  • Merci à toi Andréa pour tes questions toujours pertinentes ! Quant à vous je vous remercie pour votre fidélité n’hésitez pas à me retrouver sur le compte Instagram @maiabaudelaire si vous souhaitez me proposer des questions ou alors me proposer de nouveaux sujets c’est avec grand plaisir. En attendant je vous souhaite un très bonne fin de journée bye bye.

Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Tiffany, Diététicienne-Nutritionniste, chez Maïa Baudelaire

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *