Un mauvais sommeil ? Et si c’était à cause du contenu de vos assiettes ?

Le sommeil est directement lié à notre mode de vie : nos activités, notre alimentation, notre stress… Un mauvais sommeil est donc le signal qu’il est temps de faire attention à soi  !

Le lien entre sucre et sommeil

C’est ce qu’a montré une étude américaine en 2019* : une consommation quotidiennement importante de sucre, et plus généralement d’aliments à haut index glycémique, est associée à des insomnies plus fréquentes. Cette étude réalisée sur des femmes ménopausées montre qu’une alimentation à base de féculents raffinés, de jus de fruits, de sodas et de produits sucrés a une incidence sur le sommeil. Aussi, cela nous donne une piste concernant les symptômes de la ménopause, atténuables grâce à la nutrition.

Les glucides avant le coucher

Il y a quelques années, lorsque l’on pensait que les glucides faisaient grossir, beaucoup se sont vues conseiller par leur professionnel de santé de ne pas manger de féculents le soir, au risque de prendre quelques kilos dans la nuit. Cette croyance persiste aujourd’hui, alors même que les féculents (surtout complets) participent à la synthèse d’hormones qui nous aident à bien dormir : la sérotonine et la mélatonine. Or, nous savons qu’un bon sommeil réparateur régule notre poids.
Pour un sommeil de qualité, nous vous conseillons d’espacer le dîner et le coucher de 2 à 3 heures, afin de vous laisser le temps de bien digérer.

Une assiette équilibrée vous apportera aussi du tryptophane qui aide à l’endormissement. Pour l’équilibrer selon vos besoins, n’hésitez pas à regarder notre programme Sommeil et Stress. Il consiste en un suivi par une professionnelle de santé, diététicienne nutritionniste diplômée d’état, qui vous suit de semaine en semaine grâce à des rendez-vous téléphoniques. Elle réalise vos menus hebdomadaires selon vos goûts et vos besoins, notamment pour vous aider à mieux dormir et à réduire votre stress quotidien. Si tel est votre objectif, vous pourrez voir qu’une telle prise en charge débloque une perte de poids !

Les excitants qui vous épuisent

Si vous avez une tendance à l’insomnie, tous les excitants sont évidemment à éviter au quotidien, et encore plus avant de dormir (tels que l’alcool, le café ou même le sucre). Un autre facteur fréquent qui trouble le sommeil est le stress.

Il est judicieux de réduire ses sources de stress, de se libérer l’esprit avant le coucher, que ce soit par quelques minutes d’écriture de ce qui vous passe par la tête, de la méditation ou papoter avec un proche.

Cela accompagné d’une tisane à la camomille (juste après le dîner pour ne pas avoir à se lever la nuit !), d’une huile essentielle apaisante comme la lavande et de la mise de côté des écrans, vous avez avec vous un super rituel pour vous endormir tranquillement.

Source :

*Gangwisch, J., Hale, L., St-Onge, M., Choi, L., LeBlanc, E., & Malaspina, D. et al. (2019). American Journal Of Clinical Nutrition. High glycemic index and glycemic load diets as risk factors for insomnia: analyses from the Women’s Health Initiative.


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Diététicienne-Nutritionniste chez Maïa Baudelaire

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *