Faut-il limiter la consommation de fruits des enfants ?

En septembre, c’est la reprise pour tout le monde et on a envie d’être en forme ! Pour cela, nous conseillons toujours de manger varié et équilibré, pas trop sucré et pas trop gras (mais un peu de gras quand même). Mais justement, quels rôles ont les fruits dans la santé de nos enfants ? Faudrait-il les limiter afin de réduire leurs apports en sucres ?

L’année dernière, nous vous avions parlé de la consommation de sucre chez les bébés, notamment suite à la diversification alimentaire qui induit une consommation de produits transformés contenant des sucres ajoutés.

Cette consommation de sucre continue en grandissant, lors de l’enfance et de l’adolescence, comme l’indique l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) : 75% des 4-7 ans, 60% des 8-12 ans et 25% des 13-17 ans mangent trop de sucre. Cet apport vient en majorité du goûter, comme le montre le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) puisque un tiers des enfants de 4 à 17 ans mangent des produits sucrés au goûters : biscuits, viennoiseries, jus ou nectars de fruits, pâtisseries, sodas…

Le sucre ayant un effet excitant, addictif (en activant le circuit de la récompense) et étant délétère au microbiote intestinal (qui gère notamment l’immunité), nous recommandons évidemment de réduire cette consommation quotidienne. Comment faire ? Les fruits étant sucrés, faut-il aussi les réduire ?

Il s’agit de les remplacer par quelque chose de plus sain. Et c’est ici que les fruits entrent en jeu. Ils contiennent un type de sucre en petite quantité, le fructose. Mais la différence avec les produits sucrés transformés, c’est que ce sucre se trouve dans une matrice alimentaire en association avec des fibres qui permettent de nourrir le microbiote intestinal et de réguler le transit, notamment d’éviter la constipation.
Aussi, les fruits ont l’avantage d’être satiétogènes notamment en apportant beaucoup d’eau et sont riches en vitamines et minéraux.

Nous en conseillons donc deux à trois portions par jour, une portion étant représentée par la taille d’une paume de main environ. Par exemple, une poire à croquer au petit déjeuner, une compote sans sucre ajouté au déjeuner et une grappe de raisin au goûter !

Pour autant, dépasser quatre portions quotidiennes de fruit sera excessif pour votre enfant sur le long terme.

Finalement, vous vous en doutiez sûrement, réduire les fruits n’est pas la solution pour réduire l’apport en sucre, au vu des nombreuses vertus qu’ils ont. Mieux vaut réduire les produits industriels.

Pour recevoir des menus avec des goûters équilibrés pour vos enfants, vous pouvez jeter un oeil à notre programme Famille  : pendant ce programme de trois mois, vous êtes suivie par une diététicienne nutritionniste par téléphone, qui vous accompagne vers vos objectifs : manger mieux, adapter votre alimentation au temps disponible au quotidien, bien nourrir la famille, perdre ou prendre du poids

Chaque semaine, elle vous envoie des menus personnalisés pour toute la famille, avec des recettes faciles et rapides que vous pouvez même réaliser avec vos enfants , ainsi que des recettes de goûters maison !


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Diététicienne-Nutritionniste chez Maïa Baudelaire

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *