Comment diminuer son stress grâce à la naturopathie ?

Le stress est la nouvelle maladie du siècle qui touche tout le monde. Heureusement, il est possible, à défaut de s’en débarrasser pour toujours, de diminuer ses effets sur notre santé morale et physique, grâce à des remèdes naturels empruntés à la naturopathie.

Suite au podcast de Constance : Stress et Alimentation, il me semblait important de compléter les informations qu’elle apporte avec des méthodes, ou plutôt des conseils en hygiène de vie, empruntés à la Naturopathie.

Comme Constance le dit dans son podcast il existe deux types de stress :

  • Le stress aigu qui survient d’un coup et dont l’effet sur le corps disparait rapidement
  • Le stress chronique, qui s’installe petit à petit mais profondément en nous et qui aura des effets sur le long terme

Quelles sont les solutions efficaces contre le stress aigu ?   

Concernant le stress aigu, le seul conseil efficace est de respirer doucement et profondément suite au moment de stress que vous venez d’avoir ou en préparation de celui-ci. Une respiration profonde et lente permet de baisser le taux de noradrénaline qui est une des hormones responsables du stress. Cela peut être le cas par exemple si vous savez que vous allez passer un moment stressant (examens, interview, prise de parole en public…). Vous trouverez d’ailleurs plein d’applications à télécharger (petit bambou, insight timer…) qui vous offrent une multitude de respirations ou méditations adaptées à votre temps disponible et à la situation.

Si votre moment de stress est planifié dans votre agenda, pour en atténuer l’effet, vous pouvez vous y préparer. Massez-vous au niveau du plexus solaire (situé à la jonction des deux côtes entre les poumons) mais aussi à l’intérieur des poignets avec un mélange d’huile essentielle de Lavande vraie (Lavandula Augustifolia) et d’huile végétale de votre choix (noisette, jojoba, amande douce…). Pour 8 gouttes d’huile végétale (1/2 cac) incorporez 2 gouttes d’huile essentielle. La lavande aide à calmer le système nerveux et apaise. Elle est adaptée à toute la famille, sauf les bébés et les animaux. Lors des périodes stressantes vous pouvez respirer vos poignets puisque son action est aussi bénéfique en olfaction.

Et pour finir en cas de choc ou de crise d’angoisse spontanée, armez-vous de votre Rescue (Fleur de Bach) : deux pulvérisations dans la bouche ou 4 gouttes dans un verre d’eau selon la forme choisie (spray ou compte-gouttes) et voilà, le calme est à nouveau là en quelques minutes. Vous pouvez l’utiliser jusqu’à six fois par jour, mais que ça ne devienne pas une excuse pour se mettre en situation de stress ! Les Fleurs de Bach se trouvent en parapharmacie et dans les magasins biologiques. Il existe une version compte-goutte à base de sirop d’érable pour les femmes enceintes, les enfants, les personnes souffrantes de troubles hépatiques ou d’alcoolisme.

Comment diminuer les effets du stress chronique sur l’organisme ? 

Se libérer de la charge mentale.   

En ce qui concerne le stress chronique, c’est-à-dire un stress qui est ancré profondément en nous depuis longtemps, diverses méthodes existent. Mais, n’oubliez pas que le seul remède efficace dans le temps est de supprimer la cause du stress : si le stress provient de votre environnement de travail et bien il temps de faire un point sur votre carrière et soit de changer d’entreprise soit de changer de poste. Aujourd’hui, il existe plein d’aides à la reconversion, il serait dommage de s’en priver et de continuer à se gâcher la vie, non ?! Si le stress provient d’un trop plein de choses à faire et de manque de temps : arrêtez-vous ! He oui je sais que ça peut sembler contradictoire et que vous allez me dire : mais si je m’arrête, toutes ces choses que je dois faire et les nouvelles qui arrivent vont s’ajouter et j’aurai encore plus de choses à faire ! Donc, je complèterais par arrêtez-vous et demandez de l’aide !

Faites une to-do list, et répartissez les tâches avec votre partenaire ou demandez de l’aide sur certaines tâches à vos proches ou un professionnel. Vous y arrivez très bien au travail alors pourquoi c’est si difficile dans votre vie personnelle ?

Favoriser un bon sommeil.

Une autre habitude qu’il est urgent de prioriser est le sommeil. Un sommeil de qualité et réparateur diminue la prédisposition que l’on peut avoir à être stressé et l’impact qu’une situation stressante peut avoir sur nous. Plutôt que de vous donner des plantes sédatives, j’ai un seul conseil à vous donner : allez vous coucher dès les premiers signes de fatigue et sans écran. Et cela, même s’il n’est que 21h et que vous avez l’impression de ne pas avoir eu de moment de détente dans votre journée surchargée. Au lieu de lutter toujours plus à rester éveillée pour enfin faire ce que vous aimez : déléguez et ne cherchez pas à être parfaite et à tout faire vous-même !

Bon, comme je vous fais confiance pour travailler sur le fond, je veux bien vous livrer quelques noms de plantes qui aident à l’endormissement. Vous pouvez les trouver en herboristerie ou sur des sites spécialisés sur Internet :

  • Coquelicot (Papaver rhoeas) : 1CAS par tasse, faire infuser 10min, boire en fin de repas ou max 30min avant le coucher

CI : femme enceinte, allaitement, enfants de moins de 7 ans

  • Eschscholzia (Eschscholzia Californica) : 5g pour 1 tasse d’eau, faire infuser 15min, boire en fin de repas ou max 30min avant le coucher

CI : femme enceinte, allaitement, enfants de moins de six ans, et en cas de glaucomes

  • Griffonia (Griffonia Simplicifolia) : en capsules, 2 doses avant d’aller se coucher

CI : femme enceinte, épileptique, allaitante, enfants

  • Rhodiole (Rhodiola rosea) : en capsules, 2 le matin avant le petit-déjeuner

CI : femme enceinte allaitanten maladie rénale, cirrhose

  • Valériane officinale (Valeriana officinalis) : en tisane 1cac pour 1 tasse d’eau, faire infuser 10min, boire en fin de repas ou max 30min avant le coucher

CI : autre traitement contre insomnie (somnifères)

Privilégier une alimentation équilibrée.

L’alimentation joue aussi un rôle important dans la gestion du stress chronique et surtout des effets secondaires liés à ce stress. Pour en savoir plus, allez écouter le podcast de Constance. Et, arrêtez les detox, jeûnes, régimes et autres méthodes de perte de poids rapide qui stressent votre organisme d’un point de vue physique mais aussi mental. Adopter une alimentation équilibrée et riche en vitamines et minéraux est essentielle pour lutter contre le stress. Dans le programme Stress et Sommeil de la méthode Maïa Baudelaire, des menus contenant les aliments clefs d’une bonne gestion du stress vont sont proposés pour vous accompagner entre chaque consultation. Le coach, diététicien-nutritionniste diplômé d’état, qui s’occupe de vous, personnalisera à 100% chaque menu pour qu’il vous corresponde.

Vous pouvez aussi compléter ces premiers conseils (charge mentale, sommeil et alimentation) par d’autres outils bénéfiques pour gérer votre stress. L’idée est de tester et de trouver la méthode qui vous fait le plus de bien : sophrologie, réflexologie plantaire, massage, méditation, relaxation, respiration profonde (cohérence cardiaque)… Il existe autant de pratiques que de thérapeutes.

Adopter des habitudes qui vous veulent du bien.

N’oubliez pas aussi de privilégier des moments en extérieur au contact de la nature ou des animaux plutôt que de choisir de rester affalée sur votre canapé devant un écran dès que vous avez du temps libre. D’ailleurs, organisez régulièrement des moments sans écran, sans musique trop forte ou trop rythmée, hors de l’environnement urbain. Ce sont des aspirateurs d’énergie vitale qui demandent beaucoup d’attention (visuel, auditif…). Pourquoi ne pas organiser des week-ends « digital detox » à la campagne ? Et/ou supprimer toutes les notifications de son téléphone pour ne pas être dérangée toutes les cinq minutes ?

Enfin, pour un bien-être global n’oubliez pas de pratiquer une activité physique régulièrement. Lorsque l’on pratique une activité physique, le cerveau va libérer des hormones, comme l’endorphine, qui sont à l’origine de la sensation de bien-être physique et de bonheur. En parallèle on peut observer une diminution drastique des hormones du stress, comme le cortisol. En fonction de votre niveau de fatigue actuel vous pouvez vous tourner vers des sports doux (brasse, nage, yoga, taï chi, gi-gonq…) le temps de vous recharger en énergie, pour ensuite augmenter la fréquence et l’intensité selon vos capacités.

Dans tous les cas, allez-y petit à petit. Au lieu de vous attaquer à ces changements comme vous attaqueriez le Mont Blanc, d’une traite sans vous arrêtez, allez-y pallier par pallier. Le plus important étant d’abord le sommeil et l’alimentation. Pour recevoir des conseils personnalisés et plus approfondis, prenez rendez-vous avec un de nos coachs !


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Baudelaire au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Alissa, Diététicienne-Nutritionniste, chez Maïa Baudelaire

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *