Pourquoi la malbouffe attire-t-elle nos enfants ?

Les plus jeunes sont les premiers concernés par le marketing qui les attire vers la junk food, et les écrans ne sont pas les seuls responsables. Comment les industriels ont-ils réussi un tel coup de maître et surtout comment éviter cette mauvaise influence ?

  • L’omniprésence de la télévision

Presque tous les enfants regardent quotidiennement la télévision. Il s’agit du média le plus consommé dès la naissance. Or, les industriels ont trouvé le moyen d’attirer l’attention des enfants sur leurs produits alimentaires grâce à une technique bien efficace : cibler les publicités télévisées. 

En effet, nous voyons sur les chaînes pour enfants des publicités colorées, rythmées, présentant d’autres enfants ou une mascotte, ce qui attire l’attention des plus jeunes. Ils s’y identifient ou éprouvent de la sympathie pour le personnage. Y sont mis en avant le jeu ou encore le plaisir de manger, des désirs assez simples qui permettent à l’enfant d’en faire la demande à ses parents pour l’ajouter à la liste de courses.

D’après Santé Publique France, plus de 9 publicités pour enfant sur 10 exposent un aliment malsain, trop gras ou trop sucré : des confiseries, des chocolats, des fast-foods et des céréales pour enfants bien trop sucrées.

Les fast-foods comme McDonald’s utilisent par exemple l’astuce de mettre en avant le cadeau offert avec le menu afin d’obtenir et conserver l’attention de l’enfant. Parfois, plus de la moitié de la publicité décrit le jouet en cadeau, sans même mentionner l’aliment initialement en vente.

 

  • Les supermarchés et ses tentations

Afin de lutter contre la malbouffe et aider les consommateurs à choisir leurs produits, le Nutriscore a été mis en place il y a peu : il est facilement lisible par les enfants grâce à son classement par lettres (de A à E) et par couleurs.

Malheureusement, il ne prend en compte que la composition du produit ce qui est insuffisant : sa richesse énergétique, en sucre, en gras et en sel.

Or, les industriels ont d’ores et déjà compris comment adapter leur produit pour avoir un meilleur Nutriscore, sans que celui-ci soit plus sain : il leur suffit d’ajouter des fibres, de remplacer les matières grasses par un texturant, et de remplacer le sucre par un édulcorant. Résultat : le produit est encore plus transformé, mais il obtient un meilleur Nutriscore. Vous l’aurez compris, ce petit tableau sur les emballages est très trompeur. 

Ce type de produits faussement sains, savamment étudiés pour plaire aux enfants, font en plus l’objet de marketing agressif : les packagings ont des couleurs vives et attrayantes, ils sont placés à hauteur d’enfant ou en tête de gondole, facilement accessibles. Ils font l’objet de publicités multiples sous forme d’affichages ou, encore une fois, à la télévision.

 

  • Pourquoi ces publicités augmentent l’obésité infantile ?

La malbouffe est basée sur des aliments qui contiennent beaucoup de calories, mais très peu de nutriments. Leur consommation quotidienne favorise le risque de dénutrition puisqu’on n’y trouve pas les minéraux et les vitamines qui aident les plus jeunes à se développer. Ces carences, comme chez les adultes, provoquent une sensation de faim : le corps réclame des aliments de bonne qualité nutritionnelle pour combler les carences installées. 

La faim est constante tant que l’origine du problème n’est pas réglée. Y répondre par la malbouffe entraîne de ce fait une prise de poids en même temps que des troubles de la croissance.

Heureusement, il est possible de rééquilibrer l’alimentation à tout âge et de retrouver le délicieux goût des aliments bruts. Même avec un petit budget, plusieurs astuces existent pour s’en sortir gagnant !

 

  • Quelles sont les solutions pour ne pas subir cette désinformation ?

L’idéal est d’avoir une liste de courses familiale faite en amont avec vos enfants, contenant bien sûr les produits “plaisir” pour toute la famille. La bonne nouvelle, c’est que beaucoup de ces préparations peuvent se faire maison  assez rapidement : des barres chocolatées, des biscuits, des gâteaux, des granolas… Tout est possible ! 

Peut-être que malgré ces bonnes idées, vous n’avez pas le temps de cuisiner tout cela ?

Et si nous vous proposions des plannings de menus familiaux, comprenant le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner pour toute la famille ? Dans notre programme Famille, votre coach en nutrition vous organise un planning de menus sains et gourmands à la fois, pour retrouver du goût dans vos assiettes ! 

C’est un gain de temps et de charge mentale considérable d’avoir tous vos menus prêts à être cuisinés. Vous bénéficiez en plus de l’écoute et des conseils de votre coach diététicienne nutritionniste tout au long du programme, et êtes ainsi sûre d’apporter tout ce qu’il faut à votre corps et à vos enfants en apprenant à choisir les meilleurs produits.


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Coach au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Diététicienne-Nutritionniste chez Maïa Coach

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *