Quelles sont les conséquences d’une alimentation trop rapide ?

Manger lentement un repas, environ en 30 minutes, est largement conseillé à tout un chacun pour les bienfaits que cette habitude procure. En effet, une alimentation trop rapide peut occasionner des inconforts digestifs pourtant évitables, une prise de poids et une fatigue plus importante.

 

Est-ce que manger vite fait grossir ?

Manger rapidement un plat nous empêche de ressentir la satiété au moment opportun, ce qui nous pousse à manger au-delà de notre faim, donc à augmenter notre apport énergétique, ce qui fait grossir.

En effet, il est bien connu qu’il faut 20 à 30 minutes à notre cerveau pour recevoir le signal de satiété pendant le repas. C’est justement ce que pratiquent les Japonais sur l’île d’Okinawa, en privilégiant la lenteur et en arrêtant de manger dès qu’ils arrivent à 80% de leur satiété. Quelques instants après le repas, on est ainsi repu, sans pour autant avoir une sensation de “trop plein” ou de lourdeur.

De plus, suivre cette astuce permet de se questionner sur l’appétit qu’il nous reste pour un dessert. Celui-ci est souvent consommé sans avoir faim et uniquement par habitude ou par gourmandise. Pourtant, il est tout à fait possible (et pratique) de le garder pour l’en-cas, lorsque la faim réapparaît : un yaourt, un fruit ou simplement un thé et un carré de chocolat noir peuvent permettre de se sentir bien jusqu’au dîner.

 

Enfin, les personnes qui mangent rapidement sont plus susceptibles d’avoir un syndrome métabolique avec une glycémie élevée, des triglycérides, du cholestérol, une pression artérielle élevée et un tour de taille plus important.

 

Alors pour maigrir et rester en bonne santé, prenez votre temps, discutez avec votre entourage entre deux bouchées et profitez des saveurs et des bonnes odeurs de votre repas. N’hésitez pas aussi à choisir une diététicienne nutritionniste qui vous donnera des conseils encore plus personnalisés, afin de perdre du poids en toute sécurité et avoir une meilleure digestion. Nos coachs sont disponibles notamment dans le programme Perte de poids pour vous accompagner et vous proposer un planning de menus adaptés à vos besoins, vos goûts et vos envies.

 

Ralentir le rythme pour être de bonne humeur

Lorsqu’on est pressé, il arrive de manger très vite pour se débarrasser purement et simplement de la sensation de faim, sans y prendre aucun plaisir. Il s’agit de répondre à un besoin élémentaire de notre corps : fournir de l’énergie rapidement.

Pourtant, manger aussi vite nous met de mauvaise humeur : nos intestins, qui échangent avec notre cerveau, sont soumis à ce stress et nous font bien comprendre que cela ne leur plaît pas !

En plus de cette réaction physiologique, un repas pris à la va-vite entraîne des troubles digestifs comme des ballonnements et des douleurs digestives. En mangeant vite, on ne prend pas le temps de mâcher : ce sont nos intestins qui doivent ainsi faire tout le travail à la place de nos dents.

 

Comme mentionné précédemment, un repas sur le pouce nous fait manger au-delà de notre faim. Manger trop crée aussi des inconforts digestifs : on se sent trop rempli, jusqu’à en avoir des maux de ventre. Alors que prendre quelques minutes pour mastiquer chaque bouchée est permet de bien broyer les aliments d’avoir une digestion efficace et sans souci.

 

Prendre son temps pour manger évite le coup de barre après le repas

Puisqu’on mâche mal et qu’on mange en trop grandes quantités, les intestins reçoivent notre repas tout entier d’un coup ! Ils se mettent au travail pour dégrader le tout et ont pour cela besoin d’un afflux important de sang. Et on dit bienvenue au coup de barre post-prandial mais aussi aux frissons de froid, avec la température de nos extrémités qui baisse pour favoriser le travail important des intestins.

Il est donc bien moins fatiguant et moins énergivore de faire travailler sa mâchoire lors du repas, plutôt que de faire travailler ses intestins avec une digestion difficile qui va durer tout l’après-midi !

 

Au final, vous dégagez plus de temps pour le repas en lui-même, mais vous en gagnez par la suite en étant mieux concentré et plus efficace jusqu’au soir !


Source :

Abstract 20249: Slow Down, You Eat Too Fast: Fast Eating Associate With Obesity and Future Prevalence of Metabolic Syndrome. (2021).


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Coach au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Diététicienne-Nutritionniste chez Maïa Coach

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *