Manger cru : le crudivorisme, meilleur pour notre santé ?

Légumes, poissons, noix… manger tous nos aliments crus permettrait-il d’améliorer notre santé et de nous sentir mieux ? Ce régime est suivi pour mieux profiter des vitamines et des minéraux des aliments crus et vivants : les produits bruts sont-ils meilleurs pour notre santé, pour notre poids et notre bien-être ?

 

Les bienfaits d’un régime alimentaire cru

 

  • Un régime plus riche en vitamines et minéraux

Certaines vitamines sont très sensibles à la chaleur et disparaissent à la cuisson : la vitamine C est détruite à 60°C, certaines vitamines B et la E  sont altérées à 90°C, et au delà on voit peu à peu l’altération des minéraux et des vitamines A et D.

La cuisson à l’eau entraîne aussi la migration des vitamines hydrosolubles dans l’eau de cuisson. Si cette dernière peut être réutilisée pour d’autres recettes (soupes ou bouillons par exemple), il est indispensable que les légumes soient sans pesticides.

En résumé, plus la cuisson est longue et à haute température, plus on perd les vitamines et minéraux. A très haute température (friture), des composés toxiques apparaissent.

 

Cette alimentation “vivante” et riche en nutriments apporte ainsi plus d’énergie au quotidien : on se sent plus en forme au fil de la journée.

 

  • Des produits soigneusement choisis

En suivant un régime alimentaire cru uniquement, on s’éloigne des aliments transformés au profit des aliments bruts. Cela rend l’alimentation bien plus saine, puisque nous savons aujourd’hui que se nourrir de produits transformés engendre une prise de poids et dégrade notre humeur et notre santé à long terme.

Sont ainsi privilégiés les fruits et légumes, mais aussi les oléagineux (noix, cacahuètes, amandes, avocats, noix de coco) et les graines, ainsi que les huiles végétales extraites à froid par exemple.

 

 

Pourquoi manger exclusivement cru n’est pas sain ?

 

  • Cela provoque un déséquilibre d’apports

Être crudivore, c’est supprimer les féculents de son alimentation puisque la cuisson est inévitable. Or, les féculents sont notre première source d’énergie, et mis à part dans une diète cétogène (ou low-carb) bien encadrée par un professionnel de santé, supprimer les féculents peut avoir de nombreux effets secondaires et être néfaste pour la santé, sans parler du risque de carences et d’hypoglycémies.

Cela induit aussi la suppression des légumineuses, impossibles à consommer crues car toxiques pour certaines, et pourtant si bonnes pour notre transit et notre ligne.

 

 

  • On ne profite pas de toutes les vitamines des aliments

Sans cuisson, on a l’impression logique que les aliments conservent toutes leurs vitamines et leurs minéraux, et que notre alimentation sera ainsi plus riche.

Et pourtant, certains connaissent l’exemple du lycopène contenu dans les tomates qui, une fois cuit avec de l’huile d’olive, devient plus biodisponible et mieux assimilé.

C’est aussi le cas de la vitamine B8, mieux assimilée lorsque l’œuf, qui en contient, est cuit en œuf mollet, ou encore pour l’assimilation des protéines dans certains aliments d’origine végétale.

Les cuissons utilisées de manière raisonnable peuvent donc réellement nous être bénéfiques en enrichissant notre alimentation de divers nutriments.

 

 

  • Cela complique la digestion

On retrouve les fibres dans les végétaux que sont les légumes et les fruits notamment. Or, passer à une consommation d’aliments crus uniquement engendre bien souvent des désordres intestinaux : les fibres, lorsqu’elles sont crues, peuvent irriter notre paroi intestinale. Nos intestins n’apprécient pas leur passage soudain et en nombre, ce que l’on ressent par des douleurs intestinales, des gaz et de la diarrhée, manifestations de cette irritation.

 

Ainsi, en ramollissant les fibres, la cuisson est d’une certaine manière une pré-digestion. Suivre un régime crudivore fait bien plus travailler nos intestins qu’à leur habitude pour digérer le même aliment sous sa forme crue, ce qui peut aussi être la source de quelques douleurs à la digestion.

 

  • Les agents pathogènes

Si vous souhaitez passez à la raw food, attention à l’hygiène de vos aliments ! Supprimer toute cuisson de son quotidien favorise le risque d’intoxication alimentaire, surtout par les poissons et la viande qui sont le lieu de développement de virus, parasites et autres joyeusetés pathogènes. C’est d’ailleurs pour cette raison que la consommation de viandes et poissons crus est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes âgées.

Certains prennent alors le temps de congeler leur viande ou poisson avant de le consommer cru pour réduire ce risque de contamination.

 

 

Alors quelle est la solution ?

C’est de trouver un équilibre : du cru, oui, mais pas exclusivement ! Rares sont les personnes qui ne consomment que du cru à 100%. Et pour cause, il y a trop de risques en jeu pour les bienfaits que cela amène.

Si vous recherchez un mieux-être et à améliorer votre santé, notre recommandation principale est d’être suivie par une diététicienne nutritionniste qui vous orientera vers les meilleures habitudes à suivre d’après vos besoins.
Les consultations vous permettent de mieux vous connaître, et vous recevez en plus chaque semaine des menus personnalisés dans notre programme Equilibre pour ne jamais manquer d’idées de repas.

Nous vous conseillons aussi d’ajouter progressivement des crudités en entrée de vos menus et des fruits en dessert, d’abord en ajouter un par jour pendant une semaine, puis deux par jour. Cette quantité est toujours à adapter en fonction de votre tolérance digestive.

Enfin, nous vous invitons à privilégier des cuissons douces, à basse température, et la cuisson vapeur notamment pour conserver les vitamines de vos aliments.


Une question ? Besoin d’être conseillé ?
Contactez votre nutritionniste chez Maïa Coach au :
01 47 36 00 98
(Du lundi au vendredi de 9h à 18h)


Sophie Francoulon, Diététicienne-Nutritionniste chez Maïa Coach

Maïa Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *